Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

Tallard : une octogénaire déjoue les faux policiers qui tentaient de la voler

15 Mai 2014 - 23:16

Une habitante de Tallard, âgée de 81 ans, a déjoué un vol par ruse, ce jeudi matin, à Tallard.

Voici l’histoire, telle que la raconte le fils de la victime sur Facebook : « Ce matin, on frappe à sa porte avec insistance après avoir sonné plusieurs fois. Elle ouvre et se trouve nez à nez avec un homme qui lui dit qu’il vient relever le compteur d’eau. La première surprise est de lui dire que ce n’est pas la même personne que d’habitude, la personne lui dit qu’ils font des remplacements et donc ma mère l’emmène juste à côté lui montrer le compteur d’eau, car c’est une vieille maison et le compteur n’est pas à l’extérieur. Elle se rend compte que la personne est un peu hésitante et met du temps à faire le relever. Elle se rend compte sur l’instant qu’il y a quelque chose de bizarre. Sans se démonter, elle dit à l’individu de sortir et qu’elle fera le nécessaire pour lui envoyer le numéro relevé. Après avoir insisté, elle le raccompagne devant la porte d’entrée et là, elle se retrouve nez à nez avec deux autres personnes.

« Madame, c’est la police (insigne de la police dans la main), vous venez d’être victime d’un vol par cet individu! » Ils lui tendent des affaires personnelles, son sac à main, une boîte de bijoux fantaisie et des documents. Ils commencent à lui poser des questions, à savoir si elle a des bijoux ou de l’argent chez elle. Il faudrait qu’elle aille vérifier s’il ne lui manque rien ! Ma mère leur a dit qu’il n’y avait rien à voler chez elle et qu’elle n’avait aucun objet de valeur. »

Selon le fils de l’octogénaire, « un des hommes devient persistant en voulant monter avec elle à l’étage et ma mère, sans se démonter, récupère ses affaires et leur demande de sortir en leur bloquant la montée des escaliers ! Les trois hommes, voyant qu’ils n’arriveraient à rien, ont commencé à rassurer ma mère pour qu’elle évite de prévenir quelqu’un et sont partis ! »

« Ma mère a prévenu la gendarmerie, qui est arrivée très rapidement. Les individus n’ont pas eu le temps de voler quoi que ce soit car leur technique a été mise en déroute. »