Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

« En avant Gap » ne donne pas de consignes de vote, mais ne veut pas de Roger Didier

Le groupe « En avant Gap », qui compte deux élus au conseil municipal (Karine Ghigonetto et Jean Faure), a confirmé, dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi, qu’il n’entendait pas présenter de liste aux prochaines municipales. En 2008, cette liste, alors conduite par Jean-Marc Passeron (qui s’est depuis retiré de la vie politique), s’était maintenue au deuxième tour, provoquant une triangulaire, ce qui était une première à Gap.

Dans ce communiqué, « En avant Gap » indique s’être constitué en 2008 « pour réagir contre l’attitude sectaire de Roger Didier, refusant d’examiner tout dossier novateur et limitant sa concertation à un cercle très restreint d’amis. Aujourd’hui, rien n’a changé (…). Du désenclavement au développement économique, les grands dossiers ont des ratés, sont stoppés ou bien reculent. Aucune ambition novatrice d’envergure ne se fait jour. »

« En avant Gap » justifie sa décision de ne pas présenter de liste par le fait que « le morcellement des votes ne (pourrait) que favoriser la réélection de ceux qui ont laissé la Ville s’enliser ». Pour autant, « nous ne donnons aucune consigne de vote mais tenons à rappeler que seul un travail regroupant toutes les énergies peut permettre de créer un élan positif. L’heure est donc au rassemblement et à la cohésion mais pas au profit d’officines politiques ni d’ambitions personnelles, l’heure est à l’unité pour que Gap reprenne des couleurs. »

Ces dernières semaines, la rumeur avait couru que Jean Faure pourrait figurer sur la liste de Bernard Jaussaud. Force est de constater que ce communiqué ne semble pas l’accréditer. Réponse ce jeudi, en fin d’après-midi, avec la présentation de la liste de Bernard Jaussaud à la Pépinière.


+ Sur le même sujet...