Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Bijouterie Laragne

Laragne : un suspect incarcéré après le braquage sanglant de la bijouterie

28 Mai 2014 - 18:47

Trois suspects ont été interpellés, ce lundi, à Laragne-Montéglin, Gap et Voiron (Isère), par les gendarmes de la section de recherches de Grenoble et du groupement des Hautes-Alpes, à la suite du braquage commis à la bijouterie Nicollet, le 15 décembre 2012 à Laragne-Montéglin (photo archives Google Street View). Lors de ce hold-up, un malfaiteur avait ouvert le feu sur un ami de la commerçante qui s’était interposé. Hospitalisé à Marseille, Vincent Marotta, 61 ans, avait dû être amputé d’une jambe à la suite de ses blessures.

A l’issue de leur garde à vue, deux des trois suspects ont été déférés devant le pôle d’instruction criminelle de Grenoble, ce mercredi. L’un a été mis en examen des chefs de « vol avec arme – violences avec arme ayant entraîné une infirmité permanente – détention d’arme de quatrième catégorie sans autorisation ». Il a été placé en détention provisoire. Le second a été entendu sous le régime du témoin assisté. La troisième personne, remise en liberté mardi soir, fera l’objet d’une convocation ultérieure devant le magistrat en charge du dossier.

Agissant sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Grenoble, les enquêteurs opéraient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour vol avec arme, violences avec arme suivie d’une infirmité permanente, détention sans autorisation d’arme de première ou quatrième catégorie.

Cette opération a mobilisé 20 gendarmes de la section de recherches de Grenoble et du groupement des Hautes-Alpes, dont les techniciens de la cellule d’identification criminelle de Gap. Ces derniers ont effectué des prélèvements, qui ont été acheminés à l’Institut national de police scientifique de Marseille pendant le délai de garde à vue des trois personnes interpellées. Les techniciens en investigation criminelle des Hautes-Alpes ont également procédé à des recherches complémentaires au domicile des personnes arrêtées.


+ Sur le même sujet...