Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
L'étape du raid VTT entre Gap et Aspres-sur-Buëch (Photo Cyril Crespeau/Chemins du soleil).L'étape du raid VTT entre Gap et Aspres-sur-Buëch (Photo Cyril Crespeau/Chemins du soleil).

Raid VTT « Les Chemins du soleil » : domination sans partage de Dietsch-Sahm

30 Mai 2014 - 20:17

Le binôme Thomas Dietsch-Stefan Sahm, déjà vainqueur de l’étape de nuit de jeudi soir à Gap, a terminé largement en tête l’étape de ce vendredi, entre Gap et Aspres-sur-Buëch (73 km et 2600 mètres de dénivelé positif), du 12e raid VTT « Les Chemins du soleil ». Le raid s’achèvera ce dimanche à Die (Drôme).

On aurait pu penser que l’étape de nuit, disputée jeudi soir autour de Gap, avait pris des allures de prologue sans enjeux. Et que la victoire de Thomas Dietsch et de Stefan Sahm n’était, pour partie, que le résultat d’un départ prudent des autres équipes d’outsiders. Mais il aura bien fallu se rendre à l’évidence, peu avant la mi-course, du côté d’Esparron, que cette hypothèse ne tenait pas. En effet, après deux heures d’effort, les deux lascars pointaient au cœur de ce village perché, avec plus de dix-huit minutes d’avance sur un trio, dans lequel figurait le binôme Demangeon – Gauthier. Une avance qui n’allait que s’accroître tout au long de la journée. Malgré une chute sévère de Thomas Dietsch, qui, espérons-le, lui permettra de repartir ce samedi matin. Il souffre en effet de la main gauche. Et malgré une crevaison de Stefan survenue presque au même moment.

A Savournon, à quelques encablures de l’arrivée, ils pointaient avec une avance dépassant la demi-heure sur cette seule étape. S’assurant un confortable matelas pour samedi et dimanche. Pour autant Thomas Dietsch restait prudent : « Nous sommes des spécialistes des courses par étape et nous savons bien que sur ce type d’épreuve exigeante pour les organismes et la mécanique, tout peut arriver. Et que la course, si nous devons la gagner, ce sera dimanche en passant la dernière ligne d’arrivée », déclarait-il, à peine arrêté le chrono. Quant à la stratégie de l’équipe, il restait très pragmatique : « Sur ce type de course en team, le rythme est toujours un rythme respectueux de l’allure de celui qui est moins bien sur telle ou telle portion. Il ne faut surtout pas tenter de montrer à son équipier que l’on est plus fort que lui. Mais s’appliquer à être à l’écoute, à prendre des relais. Et s’il est vrai qu’il semble que nous soyons au-dessus du lot, nous n’avons pas cherché aujourd’hui à écraser la course mais à faire la nôtre propre ».

La bagarre pour le reste du podium fait rage

Avec près de quarante minutes concédées ce vendredi sur les vainqueurs du jour, la paire Delaet Julien (champion amateur en 2013 de Wallonie) et Matthis Alex (spécialiste des 24 heures et champion du monde en M1 de cette discipline l’an passé en Italie) ne se fait guère d’illusion sur leur chance de l’emporter à Die, ce dimanche. « Thomas Dietsch et Stefan Sahm ont un niveau mondial. Nous ne jouons pas dans la même catégorie. Ce que nous visons c’est la première place des amateurs. Et à ce titre nous sommes satisfaits de notre course du jour. Car après une heure et demi de course nous avons fait une erreur d’itinéraire qui nous a relégué à la 25ème place. » Une belle remontée qui présage que la bagarre pour le podium sera encore chaude demain. Car derrière les Belges, dont c’est la première participation, les paires Demangeon – Gauthier et Jacquemoud – Perret sont en embuscade à une poignée de minutes. Peut-être que demain Mathéo Jacquemoud aura à cœur de briller, en arrivant sur ses terres de Lus-la-Croix-Haute.

Cette seconde étape du Raid Elites, la première pour la Rando Raid ne figurait pas comme la plus exigeante, au moins techniquement. Celle de samedi et de dimanche s’annoncent plus redoutables. Mais elle aura été pour l’ensemble des participants comme un fruit dans lequel on croque à pleines dents. Courue dans une première partie aux flancs du Val Durance où elle aura flirté avec les falaises calcaires lumineuses de Céüze, les marnes grises de la vallée de la Déoule. Puis ayant basculé vers l’Ouest vers la cuvette de Savournon, se faufilant entre les Montagnes d’Aujour et de Saint-Genis, sous un ciel lumineux, elle aura offert un concentré de Hautes Alpes.

Une belle promotion pour 1400 km de circuits permanents au travers des Préalpes

Une promotion pour la pratique du VTT sur ces pistes et sentiers qui semblent avoir été créés pour cela. Rappelons au passage que le Raid a été imaginé pour faire la promotion de circuits permanents, à l’origine entre Valence et Gap. Des circuits qui aujourd’hui offrent au travers des Préalpes 1400 kilomètres de sentes, pistes et autre single track. Manu Danjou qui gère techniquement ces itinéraires complète : « Les Chemins du Soleil ont permis la création de structures d’hébergements tout au long du parcours, et certaines vivent même à 80 % de cette activité spécifique. Nous avons même en projet des itinéraires cyclo-touristiques pour une pratique de loisir, qui s’appuieront sur ces structures ».


+ Sur le même sujet...