Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
L'étape du raid VTT entre Aspres-sur-Buëch et Lus-la-Croix-Haute (Photo Cyril Crespeau/Chemins du soleil).L'étape du raid VTT entre Aspres-sur-Buëch et Lus-la-Croix-Haute (Photo Cyril Crespeau/Chemins du soleil).

Raid « Les Chemins du soleil » : une erreur de parcours bouleverse le classement

31 Mai 2014 - 18:48

Le classement du 12e raid VTT « Les Chemins du soleil » a été bouleversé, ce samedi, dans l’étape entre Aspres-sur-Buëch et Lus-la-Croix-Haute (50 km et 2000 mètres de dénivelé positif). Si la domination du tandem Thomas Dietsch-Stefan Sahm (team Bulls) n’a pas été remise en cause, une erreur de parcours a coûté sa deuxième place au duo belge Julien Delaet – Alexis Matthys. L’ultime étape de ce raid sera disputée ce dimanche matin entre Lus et Die (Drôme).

Sur la ligne de départ d’Aspres-sur-Buëch, après les pluies orageuses de la veille, avec le soleil retrouvé, les sourires étaient revenus. Néanmoins, bien que l’étape du jour soit la plus courte (hormis l’étape de nuit pour les élites), elle s’annonçait plus difficile que prévu. Le terrain étant devenu particulièrement gras et glissant. D’ailleurs Hervé Simon, le directeur de la course appelait, lors du briefing, les concurrents à la plus grande prudence.

Dès les premiers hectomètres, les leaders Thomas Dietsch, champion de France de XC Marathon en 2013 dans le Jura, et l’Allemand Stefan Sahm (team Bulls), prenaient une nouvelle fois, la tête de la course. Accompagnés des seuls Belges du team Raes Ninner, Julien Delaet – Alexis Matthys, seconds au général depuis la veille et du Valaisan Arnaud Rapillard (Team Addictiv) parti seul (hors chrono) après que son équipier Vincent Arnaud a été victime d’un malaise vagal, la veille, entre Esparron et Savournon, le contraignant à l’abandon.

Après les incertitudes quant à l’état du pouce et du poignet de Thomas Dietsch (lourde chute la veille) le classement au col de Cabre apportait une réponse rassurante, la paire franco-allemande passant en tête, de peu sur les Belges de Raes Ninner. Derrière à une poignée de minutes, ça ferraillait ferme entre les équipes encore en course pour le podium. Demangeot – Gauthier (team Lafuma 2 – 4ème au général), le Lussois Mathéo Jacquemoud associé à Adrien Perret (team Scott – 3ème au général) et le team (K Lamp France – 5ème au général) se tenant dans une poignée de secondes.

A Vaunières, à l’entrée du passage le plus spectaculaire de l’étape, un single vertigineux tracé aux flancs des marnes, l’équipe belge avait disparu des écrans radars. Une erreur d’aiguillage qui leur aura coûté une bonne vingtaine de minutes. A l’arrivée le team Lafuma 2 terminait second, raflant aux Belges la seconde place pour un peu plus de 4 minutes : « Si nous prenons la seconde place au général, nous le devons à un incident de course et nous souhaitons vraiment que cela se joue demain à la pédale. Et cette ultime étape va se jouer, c’est sûr, à l’expérience», déclarait Guillaume Demangeon à Lus. Quant aux Wallons, ils conservaient leur bonne humeur et gardaient bon moral pour accompagner demain les pros du team Bulls sur le podium.

Le Diois Vincent Arnaud reviendra pour la gagne

Local de l’étape de ce dimanche, comme Mathéo Jacquemoud l’était ce samedi, le Diois Vincent Arnaud du team Addictiv (vainqueur du raid Vauban, une 32ème place en coupe du monde de XC Marathon), aurait aimé briller sur cette 12ème édition du Raid les Chemins du Soleil. Associé au Valaisan Arnaud Rapillard (vainqueur de la MB Race 140 kil, deux fois dans le top 15 de la coupe du monde de XC Marathon, 40ème au classement UCI), il aura abandonné lors de l’étape Gap – Aspres-sur-Buëch après un malaise vagal : « Déjà au cours de l’étape de nuit je n’étais pas au mieux et sur la fin nous avons du laisser revenir les Belges. Hier rebelote, je n’étais pas dans le coup. En ce moment je fais de l’asthme, mais n’aimant pas abandonner je n’ai rien dit à Arnaud. C’est Sylvain Montagny qui m’a découvert sur le bord du parcours. »

Même si, avec son équipier, il reconnaît la supériorité du tandem Dietsch – Sahm, ils étaient venus pour la gagne. « Certes nous savions que cela allait être compliqué. Mais Sahm n’était pas au mieux lors de la coupe du monde de XC Marathon disputée en Belgique et Thomas Dietsch est réputé pour ne pas être très à l’aise sur les descentes rocailleuses du coin. Aussi en bons compétiteurs nous étions venus pour la gagne. » Et pour parvenir à ses fins, Vincent Arnaud avait reconnu la totalité du parcours, mémorisant les bosses et le moindre virage. Mais le jeune Diois, futur ingénieur en génie mécanique, passé du foot au vélo de route puis au VTT n’exprime pas trop de déception. « La saison est encore longue et je reviendrai l’an prochain pour prendre une revanche. »

Le classement général provisoire

  1. Team Bulls : 10h05’16
  2. Team Lafuma 2 : 11h05’17
  3. Team Raes Ninner : 11h09’42
  4. Team Scott : 11h10’15
  5. Team K Lamp France : 11h17’10


+ Sur le même sujet...