Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
assises du tourisme (4)

Gap : les opposants aux lignes haute tension manifestent au Quattro

Plusieurs dizaines de manifestants hostiles au projet actuel de RTE ont accueilli les participants aux assises du tourisme, ce jeudi matin au Quattro.
Plusieurs dizaines de manifestants hostiles au projet actuel de RTE ont accueilli les participants aux assises du tourisme, ce jeudi matin au Quattro.

Plusieurs dizaines de manifestants ont accueilli les 600 participants aux assises du tourisme, ce jeudi matin, devant le Quattro à Gap. A l’appel de l’association Avenir Haute-Durance, de plusieurs mouvements de défense de l’environnement et d’Europe Ecologie-Les Verts, les manifestants demandent l’enfouissement intégral des lignes à haute tension et à très haute tension qui doivent être rénovées entre le Gapençais et le Briançonnais dans le cadre du projet Haute-Durance de RTE (Réseau de transport d’électricité).

Les manifestants ont déployé de nombreuses banderoles hostiles au projet actuel de RTE et reprochant au Conseil général son soutien. Ils arboraient également des pancartes détournant le logo du département en « Hontes Alpes ». Ils ont accueilli les participants aux assises calmement, leur distribuant des tracts et la copie d’une lettre du groupe électrique italien Enel (lire ci-dessous). A l’intérieur du Quattro, des militants ont également remis des tracts à plusieurs personnalités pendant le déroulement des assises.

En fin de matinée, quelques manifestants étaient encore présents devant le Quattro, tenus à distance par un cordon de police et des vigiles.

Un projet de liaison électrique souterraine vers l’Italie dans la Haute-Durance

Alors que RTE a toujours nié que le projet Haute-Durance puisse servir à transporter de l’électricité vers l’Italie, en justifiant cette rénovation par la nécessaire sécurisation de l’alimentation de la partie Nord des Hautes-Alpes, Avenir Haute-Durance a diffusé, ce jeudi matin, un courrier en date du 27 mai dernier confirmant un projet de ligne entièrement enterrée en l’Italie et la France par Enel Produzione. Dans cette lettre, le directeur général d’Enel France, Christian Mavet, confirme être « en train de développer » ce projet, en partenariat avec une entreprise électro-intensive italienne, dans la vallée de la Haute Durance. « Aujourd’hui, nous sommes en train de vérifier la meilleure solution de connexion au réseau électrique français, prenant en compte le projet de restructuration du réseau électrique de la Haute-Durance prévu par RTE ; dans cette optique, nous avons pris des contacts avec le gestionnaire du réseau électrique français. En revanche, aucune démarche officielle n’a été entamée auprès des autorités françaises. »


+ Sur le même sujet...