Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
arrivée de la fibre optique à Gap

Gap : les quartiers où vous pouvez déjà vous raccorder à la fibre optique

Les premiers clients gapençais à avoir été raccordés à la fibre optique d’Orange, habitant rue Fleurendon, évoquent des débits « beaucoup plus rapides » et des images « de meilleure qualité sur l’ordinateur et la télé ». Ils étaient aux côtés du maire de Gap Roger Didier et des représentants d’Orange ce vendredi matin pour annoncer l’arrivée de la fibre optique dans les foyers gapençais. « Aujourd’hui, 500 foyers sont d’ores et déjà raccordables », affirme Richard Valette, délégué régional d’Orange. Le service est disponible aux Eyssagnières, Serrebourges, Fontreyne, Les Cèdres, Tournefave, Beauregard, Villeneuve, Belle-Aureille, Saint-Roch. Dans les quatre prochaines années, l’ensemble de la ville – soit 25 000 foyers – sera raccordée.

Le choix d’équiper certains quartiers en priorité se fait avec la mairie. « Gap est la première ville hyperconnectée des Alpes du Sud. En moins d’un an, on a mis la fibre chez l’habitant et le très haut débit mobile avec la 4G », se félicite Richard Valette. La fibre devrait prochainement faire son apparition à Manosque et à Digne. Et les habitants de Pelleautier et de La Rochette peuvent eux aussi bénéficier de la 4G.

L’installation de la fibre coûte 149€ pour les maisons individuelles et reste gratuite pour les immeubles. Quant à l’abonnement, il est similaire à une offre classique. « Un technicien se déplace et reste quatre heures sur les lieux, le temps de déterminer le meilleur schéma avec le client et d’effectuer des démonstrations », explique Marie-France Ajalbert, responsable de la boutique Orange de Gap.

Dans les Hautes-Alpes, Orange ne financera que l’installation de la fibre sur Gap. Les autres communes pourront y avoir accès à travers les investissements des collectivités. Orange s’est engagé à couvrir 60% de la population française d’ici à 2020 dans l’ensemble des grandes villes et des villes moyennes.

Roger Didier a tout de même fait part de son insatisfaction au sujet de l’offre de fibre proposée aux entreprises. « Pourquoi y a-t-il un traitement différent entre particuliers et entreprises pour lesquelles se raccorder est hors de prix ? », s’est-il interrogé. « Nous allons baser une partie de notre développement économique sur l’arrivée de la fibre optique. Si on avance trop vite pour les particuliers et qu’on laisse en retrait les professionnels, on va se retrouver en difficulté », craint le maire. Richard Valette lui répond alors que les entreprises ont la fibre depuis longtemps mais que les offres sont différentes. « Elles n’ont la fibre rien que pour elles, un débit garanti, des installations télésurveillées et peuvent être dépannées 24/24 heures. » Le délégué régional d’Orange a annoncé que « là où le grand public sera raccordé à la fibre, Orange proposera des offres spécifiques aux PME. La qualité technique sera la même, simplement l’accompagnement sera différent. »

Ce que change la fibre optique
Les débits de la fibre optique sont jusqu’à 10 fois plus rapides que ceux de l’ADSL et atteignent jusqu’à 200 Mb/s, voire 500 Mb/s. Avec la fibre, il est possible d’utiliser plusieurs écrans en simultané au sein d’un même foyer sans aucun ralentissement. Aujourd’hui, en moyenne, chaque foyer français possède 6,4 écrans, dont 3,6 sont mobiles. La fibre facilite aussi l’envoi de fichiers lourds et favorise ainsi le télétravail. De nouveaux services sont disponibles, comme la TV en 3D et le cloud gaming (jeux sans téléchargement et en réseau).


+ Sur le même sujet...