Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ecole de Porte-Colombe

Gap : « Ambitions pour Gap » lance un questionnaire sur les rythmes scolaires

L'association "Ambitions pour Gap" est présidée par Christophe Pierrel (PS).
L’association « Ambitions pour Gap » est présidée par Christophe Pierrel (PS).

L’association de réflexion « Ambitions pour Gap », qui a été créée par Christophe Pierrel (PS), ancien chef de cabinet de la ministre Marie-Arlette Carlotti et ancien collaborateur de Michel Vauzelle, vient de lancer un questionnaire sur l’application de la réforme des rythmes scolaires à Gap. « Notre questionnaire, à la différence de celui envoyé par le maire aux familles, comporte beaucoup plus que trois questions et donne véritablement la parole à ceux qui voudront la prendre », indique un communiqué de l’association. « Au-delà de l’application des nouveaux rythmes scolaires, nous souhaitons réfléchir plus largement sur l’école et sa place dans la ville. »

A Gap, la municipalité souhaite retarder la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires. Les horaires ont ainsi été décidés par le Directeur académique des services de l’Education nationale (Dasen) et, lors du dernier conseil municipal, le maire, Roger Didier, est resté pour le moins évasif sur la mise en place d’activités périscolaires, tout en demandant aux parents « de ne pas s’inquiéter » pour la prochaine rentrée.

« Même si cette réforme est imparfaite, nous pensons qu’elle pourrait donner à nos enfants une chance de découvrir la culture, le sport, l’environnement, notre territoire… Ce n’est hélas pas la vision de Roger Didier qui, après avoir réfléchi durant 2 ans, propose une mise en place à minima des rythmes scolaires (sans doute une garderie de 3/4 d’heure après l’école) », indique « Ambitions pour Gap ».

Le questionnaire initiée par cette association de gauche devrait déboucher sur des propositions, qui « ne pourront sans doute pas être mises en place à la rentrée 2014-2015, mais nous entendons démontrer qu’avec de la volonté, de l’ambition et une vraie concertation de l’ensemble des acteurs, il est possible d’organiser à l’échelle d’un bassin de vie, une politique éducative différente, dans le respect des compétences de chacun. »

Le questionnaire est disponible en ligne : www.ambitionspourgap.fr.


+ Sur le même sujet...