Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ségolène Royal

Loup : « Je vais prendre mes responsabilités », annonce Ségolène Royal

25 Juin 2014 - 23:22

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé, ce mercredi à l’Assemblée nationale, qu’elle avait « l’intention d’agir » sur le problème des troupeaux attaqués par les loups. Elle va réunir, ce vendredi 28 juin, les préfets des départements concernés par les attaques de loups « pour évaluer avec eux la situation ».

« D’après les experts des espèces protégés, la protection du loup serait en quelque sorte victime de son succès dans la mesure où le nombre d’individus recensés dépasse désormais celui qui avait été fixé », a indiqué Mme Royal. « C’est une question sensible, difficile, mais comme je l’indiquais à l’instant je vais prendre mes responsabilités. Les préfets que je vais réunir m’indiqueront les mesures qu’ils préconisent en tenant compte des parties prenantes. J’informerai ensuite les élus des territoires concernés et prendrai par arrêté les mesures qui s’imposent. »

Ségolène Royal répondait au député (UMP) des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginesy, qui estimait que « le loup n’est plus une espèce menacée ou en voie de disparition » et qui demandait à la ministre « un signe fort et des actes à l’attention de nos éleveurs ». Pour M. Ginesy, « chaque année, la France recense les attaques, et les chiffres sont toujours en hausse ; 1 900 attaques, 6 500 victimes indemnisées. Le coût inutile du plan loup s’élève à 9,5 millions d’euros. Doit-on continuer à gaspiller cet argent ? La régulation, madame la ministre, est inopérante : en 2013-2014, seulement cinq loups sur vingt-quatre ont été prélevés. »


+ Sur le même sujet...