Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
PBR BTP

PBR demande à Valls des crédits exceptionnels pour lancer des chantiers

Le sénateur des Hautes-Alpes Pierre Bernard-Reymond, qui a participé ce mardi au colloque de soutien au BTP organisé par le préfet, a pris toute la mesure de la « situation très inquiétante » du secteur des travaux publics dans les Hautes-Alpes. Dans un courrier adressé ce mercredi au Premier ministre Manuel Valls, il demande le déblocage de crédits exceptionnels pour que des chantiers prévus dans le cadre du PDMI (programme de développement et de modernisation des itinéraires routiers) 2009-2014 puissent être engagés « avant l’automne ». « Il en va de la survie de plusieurs petites et moyennes entreprises de travaux publics », écrit-il au chef du gouvernement. Lors du colloque de mardi, le président de la fédération du BTP, Patrice Renouf, a affirmé que seulement 1,2% des chantiers du PDMI (62 M€ prévus dans le département) avaient été effectivement réalisés.

PBR met en avant deux chantiers prêts à être lancés : la rocade de Gap (35,8 M€, dont 67,4% financés par la Région, le Département et la Ville de Gap) et le rond-point de Chorges, sur la RN 94 (1,3 M€).

Le sénateur haut-alpin a également écrit dans le même sens à Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, en lui demandant « un effort qui n’est pas incommensurable ». Outre les projets de Gap et Chorges, M. Bernard-Reymond y glisse trois autres opérations « qui sont prêtes » : le carrefour de Tallard, près de la sortie de l’A 51 (4 M€), le rond-point de Saint-Crépin (1,6 M€) et la sécurisation des berges du Drac le long de la RN 85 dans le Champsaur (20 M€, dont 0,8 M€ ont déjà été réalisés).


+ Sur le même sujet...