Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Bernard Jaussaud

Gap : les grandes lignes du programme de Bernard Jaussaud

Bernard Jaussaud a laissé filtrer quelques éléments de programme lors de la présentation de sa liste, ce jeudi.
Bernard Jaussaud a laissé filtrer quelques éléments de programme lors de la présentation de sa liste, ce jeudi.

Le programme du candidat PS aux municipales Bernard Jaussaud, sur lequel travaille l’équipe depuis plus d’un an, sera dévoilé le 3 mars. Mais, déjà, le candidat a laissé filtrer quelques éléments de sa profession de foi lors de la présentation de ses colistiers jeudi soir.

Le conseiller régional entend créer des conseils de quartier « pour que la politique de proximité de la ville ne se fasse pas lors d’après-midi récréatives mais en s’appuyant sur le travail construit des habitants ».

Il compte aussi améliorer la circulation et le stationnement « pour que le centre-ville vive ». La navette électrique, expérimentée jusqu’au 31 mars sur la contre-allée Albert-Laty, n’est pour lui qu’un « gadget qui ne s’intègre pas dans un plan global de transports urbains. Ca ne sert à rien de poser ça comme ça. Il faut qu’elle soit pérenne, accompagnée de parkings-relais… »

Bernard Jaussaud souhaite mettre un point d’honneur à « réussir la réforme des rythmes scolaires. La Ville, hélas, ne s’est pas mobilisée. Le travail reste à faire. Ce sera une priorité. On y travaille pour être prêts dans un laps de temps très court ».

Le candidat compte s’attaquer au mal-logement et privilégier le logement social. « On vit au cœur de Gap une forme de tragédie. L’air passe sous les fenêtres… La précarité énergétique est un challenge sur lequel on se concentrera. »

Alors que Gap est « la première commune agricole » du département, l’élu pense dynamiser l’agriculture. « On est sous l’empire du plan d’occupation des sols de 1995 qui avait fortement ouvert la ville à la construction. On va enfin faire voter le plan local d’urbanisme, ce sera une priorité. »

M. Jaussaud  aspire aussi à développer un autre mode de communication. « On a la revue municipale « Gap en mag » où il y a tout sauf de l’info. On n’a pas les horaires de bus, de la piscine, mais des photos du maire et ses adjoints dans des situations de vie publique. Je souhaite une info pratique, que ce soit sur la vie associative et les services publics, pour que la communication soit utile. Il faut aussi communiquer vers l’extérieur pour promouvoir cette ville. »

Et pour booster le tourisme, ce qui apparaît comme sa priorité en matière économique, il mise notamment sur la « création de parcours artistiques en ville. Il faut que la culture soit mise en valeur en permanence en ville ». Dernièrement, il avait également évoqué la réalisation d’un pôle de l’image en centre-ville.


+ Sur le même sujet...