Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Christophe Coelho

Les adieux bien sentis de Christophe Coelho, directeur de cabinet du préfet

8 Juil 2014 - 21:27

Après trois ans passés dans les Hautes-Alpes, où il aura travaillé aux côtés de trois préfets, le directeur de cabinet Christophe Coelho a organisé son pot de départ ce mardi après-midi avant de prendre ses nouvelles fonctions en Mayenne en tant que directeur de cabinet également mais dans un département deux fois plus important, après les vacances d’été. « On lui souhaite de devenir sous-préfet l’année prochaine », dira le préfet Pierre Besnard.

Dans des salons de la préfecture pleins à craquer, tous deux se sont exprimés avec beaucoup d’esprit et d’humour, un peu d’émotion aussi, et de sérieux parfois. « Il a su gérer les conflits et les problèmes avec sang froid. C’est la qualité première qu’on attend d’un directeur de cabinet », confie Pierre Besnard. Christophe Coelho aura souvent concentré ses efforts sur les secours en montagne et la sécurité routière. « Les souvenirs ne sont pas tous roses. On approche parfois la crise d’un peu trop près. » Christophe Coelho songe en particulier aux accidents de la route ou en montagne.

Dans son discours, il a longuement remercié les personnes avec lesquelles il a travaillé, pour la plupart présentes dans la salle : le personnel de la préfecture, du conseil général, de la ville de Gap, les élus, le parquet, les gendarmes, policiers, pompiers, militaires du 4e RCh… « De belles rencontres » pas seulement au niveau professionnel : « J’ai pu faire la connaissance de personnes dont j’ai scandé le nom étant plus jeune : Michel Hidalgo, Bernard Hinault… mais aussi Jean-Louis Martin de L’Amour est dans le pré ». Toujours le mot pour rire, le directeur de cabinet. Un trait qu’il partage avec Pierre Besnard. Le préfet confie d’ailleurs volontiers qu’il aurait plaisir à retravailler avec lui si l’avenir les réunissait de nouveau.

Christophe Coelho cède sa place à une femme, Astrid Jeffrault-Dupuis, actuellement chef du service interministériel de Défense et de Protection civile des Alpes-Maritimes. Avec la nouvelle sous-préfète de Briançon, l’arrivée de cette seconde femme au sein des cadres de la préfecture a permis à Pierre Besnard de dire qu’il avait réussi « à instaurer la parité »…