Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Agression du patron du « Beausoleil » à Gap : quatre suspects en garde à vue

4 Jan 2015 - 21:04


Quatre suspects sont en garde à vue au commissariat de police de Gap à la suite de l’agression du gérant du bar Le Beausoleil, ce dimanche matin. Ainsi que L’e-media 05 l’a révélé en fin de matinée, David Richaud a été agressé à son domicile, à proximité du bar de la place de la République, ce dimanche, entre 10h et 10h30, par deux individus dont le visage était dissimulé. Les braqueurs ont aspergé la victime de gaz lacrymogène. Selon nos informations, ils l’auraient également menacé d’une arme de poing, ce que ne confirme pas le parquet de Gap. Ils sont repartis avec un butin, dont le montant n’a pas été précisé.

LIRE EGALEMENT
> Braquage du patron du « Beausoleil » à Gap : les quatre gardes à vue prolongées
> Braquage du « Beausoleil » à Gap : les deux suspects seront jugés ce mardi
> Braquage du patron du « Beausoleil » : les deux agresseurs condamnés à 3 et 4 ans de prison

Alertés par les cris de la victime, plusieurs passants ont assisté à la fuite à pied de deux individus depuis la place de la République. « Grâce au courage de l’un de ces témoins, qui a suivi les agresseurs et à l’arrivée très rapide dans le secteur d’une patrouille de police du commissariat de Gap, quatre suspects ont été rapidement interpellés dans un immeuble du centre-ville », indique le procureur de la République, Raphaël Balland. Ce dernier s’est rendu sur les lieux de l’interpellation, rue Pérolière, et de l’agression, accompagné d’Inès Delay, son substitut de permanence, et du commissaire Pascal Manicacci, directeur départemental de la sécurité publique.

Les quatre hommes interpellés ont été placés en garde à vue. « Ils font actuellement l’objet d’auditions et de nombreuses vérifications », indique le parquet de Gap. L’enquête, ouverte en flagrant délit du chef de vol avec arme, a été confiée à la brigade de la sûreté urbaine du commissariat de Gap.

David Richaud, qui avait été évacué vers l’hôpital de Gap par les sapeurs-pompiers, est légèrement blessé (une incapacité totale de travail d’un jour a été constatée par un médecin). « Il était très choqué », selon le procureur de la République.


+ Sur le même sujet...