Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
IMG_5880

Gap : 750 à s’élever contre la barbarie dont Charlie Hebdo a été victime (vidéo)

750. Nous étions 750 à être rassemblés sur l’esplanade de la Paix, à Gap, ce mercredi soir après l’effroyable attentat qui a frappé Charlie Hebdo. Seuls les journalistes se sont exprimés alors que des représentants de syndicats (CGT, CFDT, Solidaires, FSU, CNT), de partis (Ensemble-PACG, PS, PCF, UMP, MoDem, EELV), des élus, dont le maire de Gap Roger Didier, et même le préfet Pierre Besnard s’étaient déplacés. Une salve d’applaudissements a accompagné les policiers, également touchés par cette ignominie.

Deux autres rassemblements ont été organisés à Briançon et à Guillestre. Au total, un millier de Haut-Alpins ont exprimé leur solidarité et leur indignation, ce mercredi soir, en participant à ces rassemblements.

LIRE EGALEMENT
> Les réactions dans les Hautes-Alpes après l’attentat contre Charlie Hebdo


750 personnes rassemblées à Gap après l… par lemedia05

A Gap, trois journalistes se sont fait les porte-parole de toute la profession, dont Lionel Arce-Menso : « La stupeur, l’horreur, la colère nous envahissent aujourd’hui. La liberté de ton, de caricature, d’opinion et de la presse, qu’incarnait Charlie Hebdo, a été attaquée de la façon la plus ignoble qui soit ». Il a rappelé qu’il était du devoir du journaliste de critiquer, lorsque nécessaire, les puissants, voire les religions, et se garder de faire tout amalgame associant l’islam à cette barbarie. Comme l’a souligné notre confrère, que Charlie Hebdo continue de paraître serait la meilleure réponse à apporter face à cette tyrannie de la terreur, cet acte terroriste visant à museler les voix de la démocratie. Nous sommes tous Charlie.

Charlie Hebdo


+ Sur le même sujet...