Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustrationPhoto d'illustration

Aspres-sur-Buëch : le centre éducatif renforcé définitivement fermé

19 Jan 2015 - 17:35

La réunion de la dernière chance n’a pas abouti. Le centre éducatif renforcé (CER) d’Aspres-sur-Buëch, dont la fermeture avait été décidée par l’ADSEA (Association départementale pour la sauvegarde des enfants et des adultes) des Hautes-Alpes en septembre dernier, est désormais supprimé de manière définitive. Le préfet a pris un arrêté en ce sens le 31 décembre dernier.

Une réunion avait été provoquée le 16 décembre avec la directrice de cabinet du préfet, la directrice interrégionale de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) Sud-Est, son directeur territorial Alpes-Vaucluse et le président de l’ADSEA. Il en est ressorti « diverses difficultés de fonctionnement rencontrées par le CER, principalement liées aux problématiques des jeunes dont les besoins en santé sont importants, à la multiplicité des incidents et des fugues, à l’incapacité de la structure de garantir un encadrement éducatif renforcé au cours des sessions et à un déficit d’articulation avec les services de milieu ouvert », selon l’arrêté préfectoral. De plus, l’ADSEA a reclassé ou licencié la totalité du personnel qui était affecté au CER, et a résilié le bail pour les locaux d’Aspres-sur-Buëch.

Ouvert en septembre 2012, le CER « C’levé », qui était le seul des Hautes-Alpes, avait pour vocation d’accueillir six garçons de 16 à 18 ans pendant des sessions de quatre mois, pour « créer une rupture avec leur milieu d’origine et construire avec eux un projet de sortie viable ».

La direction interrégionale de la PJJ recherche désormais un nouvel établissement privé susceptible de prendre la relève de l’ADSEA, « eu égard aux besoins de maintenir un CER offrant une alternative éducative à l’incarcération ».

(Photo d’illustration)


+ Sur le même sujet...