Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Braquage Villeneuve (5)

Gap : un bar-tabac victime d’un braquage, ce vendredi matin, près du Stade


Le bar-tabac « Le Villeneuve », situé près du stade municipal de Gap, avenue Jean-Jaurès, a été victime d’un braquage, peu après son ouverture, vers 6h. Deux personnes au visage dissimulé, l’une vêtue d’un haut noir et l’autre d’un haut blanc, ont fait irruption dans le commerce et ont menacé avec une arme de poing et une bombe lacrymogène le couple de gérants afin de se faire remettre de l’argent notamment, ainsi que des cartouches de cigarettes semble-t-il. Les victimes ne sont pas physiquement blessées. Le bar-tabac a cependant fermé ses portes. Une affichette indique une « fermeture exceptionnelle ».

Les auteurs auraient pris la fuite à bord d’un véhicule blanc de marque Seat, sans que l’on sache si d’autres individus les attentaient à bord, indique le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland.

Vers 6h30, le commissariat de Gap était informé qu’un véhicule Seat Leon blanc clair immatriculé CW-453-WJ venait d’être retrouvé incendié au bord de la route qui monte au dessus du parking du Domaine de Charance, à environ 150 mètres au-dessus de ce parking.

Appel à témoins du procureur de la République

« Compte tenu du lien possible entre ces deux faits, un appel à témoin est lancé par le procureur de la République de Gap : toute personne ayant des informations en liens avec ces faits, est invitée à prendre dès que possible l’attache du commissariat de Gap, notamment s’agissant de véhicules ou de personnes qui auraient été vues à proximité du parking du Domaine de Charance avant et après 6 heures ce matin. »

Le procureur Raphaël Balland et le directeur départemental de la sécurité publique, Pascal Manicacci, se sont rendus immédiatement au bar-tabac, ainsi que sur les lieux de l’incendie où des investigations de police scientifique se sont déroulées.

L’enquête a, pour l’heure, été confiée à la brigade de la sûreté urbaine du commissariat de Gap.

C’est le second braquage qui se produit à Gap en quelques jours. Dimanche dernier, vers 10h30, deux hommes au visage dissimulé avaient agressé à son domicile le gérant du bar « Le Beausoleil », place de la République. L’un des agresseurs l’avait braqué avec un pistolet 7,65 chargé, et le second lui avait aspergé le visage de gaz lacrymogène, le blessant aux yeux. Les deux braqueurs avaient été interpellés grâce à un témoin qui les avait suivis. Ils purgent actuellement des peines de trois et quatre ans d’emprisonnement.


+ Sur le même sujet...