Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
présentation du dispositif de sécurité du rallye Monte-Carlo

Rallye Monte-Carlo : tout ce qu’il faut savoir sur le dispositif de sécurité et d’organisation


A une semaine du rallye Monte-Carlo, le dispositif de sécurité a été présenté ce mercredi après-midi à la préfecture. « Nous avons travaillé bien en amont pour préparer ce rallye avec la constitution de groupes de travail thématiques : circulation/ordre public, tout ce qui se passe à Gap, et santé/secours », a expliqué la directrice de cabinet du préfet Astrid Jeffrault en préambule. La sécurité sera renforcée à la suite des événements terroristes successifs de la semaine dernière.

Le déroulement de l’événement dans les grandes lignes

Le rallye, pour lequel 95 équipages sont engagés, débutera par des reconnaissances les 20 et 21 janvier dans les Hautes-Alpes : le 20, de 8 h à 18 h, entre Prunières et Embrun, Lardier-et-Valença et Faye ; le 21, de 7h30 à 13 h, entre Aspres-les-Corps et Chauffayer, Les Costes et Saint-Julien-en-Champsaur. « Les pilotes auront deux tours à effectuer à des vitesses autorisées par le code de la route », précise Richard Micoud, de l’Automobile-club de Monaco (ACM).

La séance de mise au point (shakedown), représentative de la totalité du parcours, investira la commune de Châteauvieux le 21, « de 16 h à 18 h pour les pilotes prioritaires WRC et de 18 h à 20 h pour les autres ».

Les choses sérieuses commenceront le 23 avec trois spéciales à disputer deux fois : La Salle-en-Beamont-Corps (15,84 km), Aspres-Chauffayer (25,81 km) et Les Costes-Saint-Julien (25,40 km), une boucle inédite. Des épreuves plus classiques auront lieu le 24 : Prunières-Embrun (19,93 km) à parcourir deux fois et Lardier-Faye (51,70 km).

Gap au coeur de la course

La plaine de loisirs de Fontreyne (Idem-piscine) hébergera le parc d’assistance, le centre média, le centre d’organisation, le pôle technique et le village d’animation commerciale confiée à l’association de commerçants de Gap Sud, détaille l’adjoint aux sports de la Ville de Gap, Dany Galland. La directrice de cabinet ajoute que le poste de commandement opérationnel, regroupant les forces de l’ordre, les secours, les organisateurs, sera placé à cet endroit « pour voir et entendre tout ce qui se passe et être à même de réagir si besoin ». Le 21, un plan de circulation spécifique, une signalétique adaptée et un système de navettes seront mis en place (lire dans un prochain article).

Le dispositif de sécurité des forces de l’ordre

Le 21 sera le jour où la police nationale engagera le plus d’effectifs (25 personnels et trois équipages de Marseille), relève le commissaire Manicacci, directeur départemental de la sécurité publique. La police nationale, avec le concours de l’ACM et de la police municipale, gèrera le parking Nord, à Gap. « Le 21, la principale difficulté sera liée à la fermeture de la RN 85 qui aura une incidence sur la circulation. La partie Sud de Gap, utilisée par les concurrents, sera à déconseiller. Il faudra emprunter les déviations par la route de la Luye et la route de Neffes. Les autres jours, nous serons entre 15 et 20 à gérer les entrées et les sorties du parc d’assistance », résume le commissaire. Il met en garde les piétons, notamment accompagnés d’enfants : « La progression entre le parking Nord et le shakedown sera éclairée et il y aura des navettes, mais il faut garder un oeil sur le trafic routier. »

Les gendarmes, eux, sont chargés « d’interdire la circulation et le stationnement sur le parcours, de veiller à la sécurité du public, à la fluidité des liaisons entre les spéciales, et de veiller au respect du code de la route », détaille le lieutenant-colonel Flagella, commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Alpes. 270 militaires seront déployés, dont 60 gendarmes mobiles en renfort et un hélicoptère. « Pour chaque spéciale, les fermetures de route interviendront trois heures avant, deux heures avant pour les riverains dotés d’un badge », précise le lieutenant-colonel. Le 21, la RN 85 sera fermée de 13 h à 22 h. Deux déviations seront mises en place : dans le sens Nord-Sud (routes de la Luye et de Neffes) et dans le sens Sud-Nord (par les RD 942 et 900B). Le 23, la circulation sur la RN 85 sera très perturbée entre Aspres et Saint-Bonnet et la station de Chaillol ne sera accessible qu’avant 8 h. Le 24, la RD 9 sera fermée de 6 h à 16h30, ce qui rendra impossible l’accès à Réallon.

Le conseil général sur le pied de guerre pour les déviations et le déneigement

De son côté, le conseil général a mobilisé une centaine de personnes pour la mise en place des déviations, signale le vice-président en charge des routes Marcel Cannat. Le personnel est prêt à adapter les circuits de déneigement en cas de besoin. « Nous ferons des économies de sel car l’ACM nous demande de laisser un peu de neige pour rendre le spectacle encore plus beau. »

Les quatre missions des sapeurs-pompiers

Les sapeurs-pompiers auront fort à faire lors du rallye. « L’ACM a sous-traité au Sdis l’organisation du dispositif de secours des pilotes », révèle le lieutenant-colonel Moreau, directeur du Sdis. Les soldats du feu ont d’ailleurs suivi des formations pour maîtriser l’extraction d’urgence des pilotes, notamment sans leur ôter le casque. En plus ce cela, les pompiers doivent porter secours aux spectateurs en cas de malaise ou d’accident, continuer de secourir les Haut-Alpins, même là où l’accès est rendu difficile, et éteindre les feux résiduels laissés par les spectateurs en proie au froid. Le lieutenant-colonel Moreau leur demande une vigilance accrue sur ce point car bien souvent, ces petits feux tournent vite en incendie.

« Nous prépositionnons des moyens au départ, de commandement, de désincarcération, d’extinction et de transport sanitaire. Un poste de secours sera implanté tous les 6 km. Dispositif plus léger à l’arrivée avec l’extinction d’urgence au cas où une voiture prendrait feu et le secours sanitaire. En parallèle, l’ACM met à disposition des secours un hélicoptère positionné au plus près des épreuves pour l’extraction des pilotes. En tout, 387 sapeurs-pompiers (renforcés par des effectifs de la Drôme et des Alpes-de-Haute-Provence) seront sur le terrain et 86 engins. »

Quelques conseils et règles à adopter
Le lieutenant-colonel Moreau recommande au public de « se munir d’un éclairage, en particulier pour le shakedown de Châteauvieux, se protéger du froid, amener de l’eau et éviter de porter le feu en forêt. »
De leur côté, les organisateurs ont dressé une liste d’interdits : venir avec des animaux, laisser les enfants sans surveillance, traverser la route entre deux voitures sans l’accord d’un commissaire, se placer dans les zones interdites, stationner devant les entrées des riverains et marcher sur la route depuis le passage des ouvreurs jusqu’au passage des baliseurs.


+ Sur le même sujet...