Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Stéphane Brunier Marine Delon3

Monte-Carlo : l’heure des « reconnaissances » pour Stéphane Brunier et Marine Delon

20 Jan 2015 - 10:06

Depuis ce lundi matin, les 96 équipages du rallye Monte-Carlo reconnaissent les différentes épreuves spéciales, avant le coup d’envoi de l’épreuve, ce mercredi, avec le shakedown de Châteauvieux. Parmi ces équipages, et parmi les huit haut-alpins, nous allons suivre plus particulièrement deux d’entre eux : le pilote gapençais (et néo Ancellus) Stéphane Brunier (et son copilote Sylvain Ferre) et la copilote gapençaise Marine Delon (qui court avec Charlotte Dalmasso, championne de France 2013). Les deux voitures portent les couleurs de L’e-media 05!

« Il aura fallu que j’attende mon 117ème rallye pour pouvoir avoir mon nom sur les listes de ce monument du rallye », commente Stéphane Brunier. « Nous ferons de notre mieux avec notre N°117 sur les portières. »

Ce lundi, les reconnaissances ont débuté. « Nous avons fait la mythique spéciale du col du Turini, magnifique mais très technique, puis le col Saint-Jean – Saint-Laurent, raconte Marine Delon. Nous sommes ensuite rentrées sur Gap par les spéciales d’Entrevaux, qui sera la première du rallye, également très technique et piégeuse, que nous ferons de nuit, et Norante – Digne. Nous allons poursuivre ce mardi dans les Hautes-Alpes et l’Isère. »

Déjeuner en compagnie des équipes Volkswagen et Citroën, avec les deux Seb (Loeb et Ogier), l'un derrière l'autre.... (photo Stéphane Brunier)
Déjeuner en compagnie des équipes Volkswagen et Citroën, avec les deux Seb (Loeb et Ogier), l’un derrière l’autre…. (photo Stéphane Brunier)

Programme similaire pour Stéphane Brunier. « Nous avons découvert une magnifique spéciale du Turini, dans une version longue et éprouvante. Je suis moins fan de la spéciale du col Saint-Jean. La spéciale d’Entrevaux est belle, mais elle sera très difficile pour nous dans la 2ème partie après le passage des « 4 roues ». Ensuite celle de Chaudon Norante, que je connais un peu, surtout dans la partie descendante. Pour l’anecdote, Thierry Neuville s’est jeté sur le bord pour nous laisser passer dans la descente… C’est pas tous les jours que ça arrive! » Autre anecdote du Haut-Alpin, « un repas à midi au top en compagnie du gratin mondial (photo ci-contre). Une ambiance au top, malgré la concentration que les recos nous demandent. »

Ce mardi matin, les reconnaissances se déroulent sous la neige. Des équipages sont même bloqués sur la route des Puys, ainsi qu’en témoigne ce tweet de Seb Marshall, copilote de Kevin Abbring (Hyundai) :

Une neige bienvenue mais qui a aussi provoqué quelques frayeurs pour Stéphane Brunier et Sylvain Ferre : « C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons retrouvé la spéciale de Prunières toute enneigée! Chaud bouillant le premier passage avec des pneus neige! Avec une petite « frayeur » quand nous avons réussi à éviter une voiture garée en plein milieu! Nous suivons les traces encore aujourd’hui des équipages Volkswagen! Le deuxième passage a été plus agréable avec les pneus clous, avec une petite pointe de plaisir! Notes OK pour cette spéciale, maintenant direction Châteauvieux! »


+ Sur le même sujet...