Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Inspection académique

Carte scolaire du second degré : les syndicats ont refusé de siéger

2 Fév 2015 - 16:35

Les représentants du personnel (Snes et Snep-FSU, Sgen-CFDT, Sud Education et SE-Unsa) ont refusé de siéger au comité technique du second degré (CTSD) des Hautes-Alpes, ce lundi matin, « pour dénoncer les conditions et la mascarade de consultation des élus du département ». Du fait de ce boycott, la réunion n’a pas pu se dérouler et a été reportée à une date non encore définie. « Ce n’est pas dans un but corporatiste mais bien pour les conditions d’enseignement pour les élèves, sachant qu’on voit bien que les spécificités du département ne sont pas prises en compte », souligne Delphine Franceschetti (Snes-FSU). « On le voit bien avec la question de l’éducation prioritaire, ou cette réforme est faite uniquement pour redistribuer les cartes à moyens constants. »

Outre le fait que les dotations globales horaires (DGH) ont été « transmises d’abord aux chefs d’établissement avant les élus du personnel », les syndicats considèrent que « les données chiffrées sont aussi très lacunaires. Les critères retenus pour la répartition des DGH, déjà vivement critiqués l’an dernier, reviennent encore cette année et sont toujours aussi discutables notamment parce qu’ils ne prennent pas en compte la spécificité des établissements et leurs besoins en enseignements (dédoublements, horaires suffisants suivant les disciplines, offres en langues vivantes et anciennes, soutien, diversités des options, ULIS, sections sportives… qui devront être supportées par l’enveloppe des établissements). »

Le désaccord porte aussi sur le fond puisque 12,3 suppressions de postes sont prévues pour la rentrée 2015, « ce qui porte à -15 postes d’enseignants dans les seuls collèges du département depuis 2012 », selon les syndicats. « Les conditions de travail des enseignants (qui seront plus nombreux à partager leur service sur plusieurs établissements) vont se détériorer justement à l’heure où le ministère engage une réflexion sur la qualité de la vie au travail ! »

Enfin, les syndicats continuent de s’opposer à la sortie de trois établissements sur quatre (L’Argentière-la-Bessée, Serres et Veynes) du dispositif d’éducation prioritaire. « Encore une fois nous constatons le manque de considération des particularités de notre département (ruralité, éloignement, variété des situations sociales..). Où est la priorité à l’Education dans les Hautes-Alpes ? »

Appel à la grève de la FSU ce mardi

Les enseignants et les Atsem sont appelés à la grève ce mardi par la FSU pour protester contre la dégradation de l’éducation nationale et pour demander la revalorisation de leurs points d’indice. Un rassemblement aura lieu à 10h30 devant l’inspection académique.

(Photo archives Google Street View)


+ Sur le même sujet...