Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Critérium (5)

Gap : l’opposition s’interroge sur les retombées du Tour de France


Gap accueillera de nouveau le Tour de France en 2015. Les élus ont voté, lors du conseil municipal de mercredi soir, la signature d’une convention avec ASO, la société d’organisatrice de la course, qui inclut une dépense pour la Ville de 117.500€ (et autant pour le conseil général).

Bernard Jaussaud (PS) s’est interrogé sur les retombées générées par l’accueil de cet événement.

Le maire de Gap Roger Didier a alors dégainé les chiffres : « L’organisation du Tour, qui restera du lundi au jeudi à Gap, représentera 4.500 personnes et la présence des milliers de spectateurs générera une opération à plus de 3 millions d’euros. Les retombées économiques liées à la caravane sont estimées à 2,7 millions d’euros. Sur quatre jours, pour Gap et ses environs, il s’agit d’une manne de 5,7 millions d’euros. Je suis fier de les prendre et de les distribuer à l’activité économique. » Du côté des retombées médiatiques, l’élu a cité les 800 médias reçus au Quattro, les 1.485 chaînes qui retransmettent la course. Pour lui, le Tour n’est pas étranger à la notoriété grandissante de Gap, « qui dépasse largement celle des Hautes-Alpes selon un expert venu lors de la Nuit du tourisme».

La réponse du maire n’a pas satisfait Bernard Jaussaud qui réclame des mesures précises des retombées du Tour en termes de notoriété. Pierre-Yves Lombard (PS) lui a emboîté le pas. « Contrairement à vous, M. le maire, je voyage beaucoup. Et deux fois sur trois, on me demande où se situe Gap.»

La Ville voudrait accueillir la semaine fédérale du cyclotourisme

Qu’importe. Roger Didier a révélé que la ville cherchait à accueillir « d’autres grands événements comme la semaine fédérale du cyclotourisme ». Car le rallye Monte-Carlo ne prendra pas ses quartiers à Gap en 2017. « A une période où les hôtels et restaurants sont vides, pendant huit jours, 300 journalistes, 96 équipages et 200 personnes de l’organisation ont été logées et se sont restaurées chez nous. Comment passer à côté de cette manne ?», s’interroge le maire. Petit tacle à l’encontre de la Région « qui n’a pas cru bon d’aider Gap à un peu mieux organiser le rallye et le Tour. »


+ Sur le même sujet...