Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Maurice Brun (7)

Maurice Brun démissionne de la présidence de la CCI… pour faire tomber le président régional

Maurice Brun, président de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) des Hautes-Alpes depuis 2001 et vice-président de la CCI de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a démissionné de ses mandats, selon un communiqué de la CCI 05 publié ce vendredi matin. Ses démissions ont été acceptées par le préfet de Région. Ses homologues des Alpes-de-Haute-Provence, du Var, de Vaucluse, de Marseille-Provence et du Pays d’Arles ont fait de même.

M. Brun justifie sa décision par son «profond désaccord avec la gouvernance actuelle de la CCIR Provence-Alpes-Côte d’Azur » et précise qu’elle a été prise « en concertation et en solidarité avec une large majorité de ses collègues des CCI de Digne, Toulon, Marseille, Arles et Avignon ».

Une grande partie du bureau de la CCIR est en désaccord avec son président, Dominique Estève, ancien président de la CCI Nice-Côte d’Azur, élu en 2011 à la tête de la CCI de Région. Il lui est reproché de ne « pas respecter les territoires », en particulier dans les soutiens financiers accordés aux CCI territoriales. A deux reprises, depuis deux mois, l’assemblée générale de la CCI de Région a dû être annulée, faute de quorum. Devant ce blocage institutionnel, M. Estève, mis en minorité, a dû se résoudre à convoquer une assemblée générale extraordinaire.

Pour les opposants de Dominique Estève, qui a rappelé le 29 janvier qu’il n’était « pas démissionnaire », cette démission de leurs CCI territoriales respectives était un préalable indispensable à leur démission collective de la CCI de Région afin d’entraîner un renouvellement total du bureau régional. Les discussions restent en cours parmi les opposants pour déterminer qui sera candidat à la présidence.

Interrogé par L’e-media 05, le 29 janvier, Maurice Brun avait assuré que sa candidature à la succession de Dominique Estève n’était « pas d’actualité. De quoi sera fait demain, nous verrons. Nous sommes sept à pouvoir y prétendre, nous devons travailler de manière collégiale, et après, nous verrons. Il faudra voir quel est l’intérêt du territoire et quel est celui de la CCI de Région.» En tout état de cause, souligne M. Brun, «la décision sera prise en équipe», précisait-il. Selon nos informations, Maurice Brun n’a pas fait part de sa décision au bureau de la CCI des Hautes-Alpes, même s’il semble tenté par une candidature à la présidence de la CCI de Région, où le mandat restant à courir est de 18 mois.

Eric Gorde, premier vice-président, assure l'intérim de Maurice Brun à la tête de la CCI des Hautes-Alpes.
Eric Gorde, premier vice-président, assure l’intérim de Maurice Brun à la tête de la CCI des Hautes-Alpes.

Eric Gorde, 44 ans, premier vice-président, assurera la présidence par intérim de la CCI des Hautes-Alpes, dans l’attente d’une assemblée générale extraordinaire. M. Gorde est à la tête de l’entreprise de travail intérimaire indépendante Ax’Hom.

Bien évidemment, si Maurice Brun devait être élu à la CCIR, cela ouvrirait la question de sa succession à la CCI des Hautes-Alpes jusqu’à l’issue de la mandature. Dans le cas contraire, il retrouverait le siège de président dont il vient de démissionner.


+ Sur le même sujet...