Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gap Rouen

Hockey : le résultat du match Gap-Rouen de septembre entériné par le CNOSF

12 Fév 2015 - 23:43


La deuxième place des Rapaces de Gap au classement de Ligue Magnus n’a pas été remise en cause sur le tapis vert. On s’en souvient, les Dragons de Rouen avaient émis une réserve à l’issue du match qu’ils avaient disputé à Gap le 13 septembre dernier, lors de la première journée du championnat (victoire des Rapaces 4-3). Lors de ce match, Rouen avait émis une réserve quant à la décision de l’arbitre de ne pas valider un but en raison d’un problème de chronomètre qui a semé la confusion sur la glace, alors que Rouen était mené d’un but. Le club de Rouen, dont la contestation avait déjà été rejetée par le bureau directeur de la FFHG (fédération française de hockey sur glace) puis par la commission fédérale d’appel, avait saisi le comité national olympique et sportif français (CNOSF). Le 3 février, Rouen et la FFHG ont été reçus au CNOSF, en audience de conciliation. « Après examen de tous les éléments, le conciliateur a proposé à Rouen de s’en tenir à la décision de la commission d’appel fédérale du 4 décembre », indique la FFHG dans un communiqué. « Le résultat final du match est donc maintenu et le classement actuel inchangé. »

«J’avoue être déçu et interloqué par cette décision, a expliqué Guy Fournier, le manager des Dragons, à nos confrères de Paris-Normandie. J’ai du mal à comprendre pourquoi, alors que l’erreur vient de la table de marque de Gap, et cela a été admis par la FFHG, nous devons payer pour ça. Je ne trouve pas ça juste du tout. Ces décisions donnent l’impression que le FFHG cautionne l’amateurisme de la table de marque de Gap. On ne demandait pas les points de la victoire mais juste que ce match se joue de manière équitable.»

Dans le troisième tiers-temps, alors que Gap menait 3-2, Rouen avait inscrit un troisième but après que la sirène eut été actionnée par la table de marque, le chronomètre ne s’étant pas déclenché lors de la remise en jeu. Après une hésitation, les joueurs des deux équipes avaient d’ailleurs poursuivi le jeu, puisque l’arbitre n’avait pas sifflé, et Julien Desrosiers avait réussi à marquer. Mais l’arbitre, qui avait accordé le but dans un premier temps, était revenu sur sa décision après discussion à la table de marque.

Tout en considérant qu’il n’y avait pas de faute d’arbitrage pouvant remettre le score du match en jeu, la FFHG avait annoncé, en octobre dernier, une procédure disciplinaire contre les Rapaces de Gap pour absence de chronomètre de secours et pour avoir perturbé le jeu.


+ Sur le même sujet...