Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.Christian Estrosi, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Régionales : Christian Estrosi pourrait briguer la tête de liste UMP


Deux noms étaient jusqu’ici cités pour briguer la tête de liste UMP aux prochaines élections régionales : Eric Ciotti, député et président du Conseil général des Alpes-Maritimes, très sollicité mais pas nécessairement partant, et Valérie Boyer, députée de Marseille, candidate déclarée. Mais, depuis huit jours, le député-maire de Nice, Christian Estrosi, a publié plusieurs messages qui n’ont rien de sibyllins…

Il l’a fait notamment ce lundi, à Marseille (en présence de Valérie Boyer…) où il était venu soutenir les candidats de l’UMP aux élections départementales :

Il l’avait déjà laissé entendre, deux jours plus tôt :

Dans l’émission « La voix est libre » sur France 3, il avait estimé que « notre région ne peut plus être victime du sectarisme idéologique socialiste ! Sous la présidence de M. Vauzelle, la région PACA est l’une des plus mauvaises élèves… Chômage, croissance, attractivité du territoire… Des chiffres qui reflètent l’incompétence socialiste tant au rang national que local ! Pour la région PACA, nous avons besoin du meilleur candidat pour faire prospérer notre région et en faire une région exemplaire ! Nous avons besoin du meilleur candidat pour la remporter même si celui-ci ne le souhaite pas, même si celui-ci a un autre poste. Cela sera son devoir ! »

 

Ce jeudi, c’est même Eric Ciotti, qui a confié à nos confrères de L’Opinion que «Christian Estrosi a toutes les qualités pour être un très bon candidat. J’appelle à sa candidature.» Si la loi sur le cumul des mandats lui interdirait d’être à la fois président de la Région et maire de Nice, elle lui laisse cependant la possibilité de rester président de la métropole Nice-Côte d’Azur. La direction nationale de l’UMP souhaite manifestement aussi encourager un poids lourd droitier du mouvement à mener la campagne face au candidat du Front national (que ce soit Jean-Marie Le Pen ou Marion Maréchal-Le Pen).

 

De son côté, le chef de file du PS, Christophe Castaner, député-maire de Forcalquier, ironise, ce samedi matin, sur la possible candidature de Christian Estrosi, en rappelant les déclarations du maire de Nice à L’Opinion, le 30 décembre dernier :

Avant l’officialisation de la candidature, la campagne est déjà lancée !


+ Sur le même sujet...