Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Le train de nuit Paris-Briançon.Le train de nuit Paris-Briançon.

Train de nuit : deux collectifs de défense vont être créés à Gap et à Veynes

15 Fév 2015 - 17:38

Deux collectifs destinés à sauvegarder le train de nuit Paris-Briançon seront constitués cette semaine à Gap et à Veynes. Le Paris-Briançon est un « train d’équilibre du territoire (TET) », dont le fonctionnement est subventionné par l’Etat. Et le gouvernement a chargé une commission, présidée par le député Philippe Duron, de déterminer «les offres alternatives de jour et les contraintes qui empêchent aujourd’hui de disposer d’une qualité de service satisfaisante ». L’objectif est de réduire les dépenses de l’Etat pour les TET.

Des collectifs « Sauvons le train » ont déjà été créés à Briançon, L’Argentière-la-Bessée, Embrun et Guillestre. « Si ce train disparaissait, cela aurait des conséquences extrêmement négatives sur l’avenir de notre département ainsi que sur nos conditions de vie », soulignent les défenseurs du train de nuit, et notamment la SAPN (Société alpine de protection de la nature).

Philippe Duron s’est dernièrement rendu à Marseille où il a entendu les arguments des élus des Hautes-Alpes et du collectif briançonnais en faveur du train de nuit. L’écho de cette rencontre est plutôt positif, mais des problèmes techniques restent posés. Et, comme le rappellent les collectifs, la décision finale reviendra au gouvernement.

La réunion constitutive du collectif de Gap aura lieu ce mardi 17 février à 20h à la salle Dum’art, 14, avenue Commandant Dumont. Celle du collectif de Veynes-Buëch aura lieu le lendemain, mercredi 18 février à 20h à la salle de la mairie, 4, rue Surville.

Voici l’adresse du blog des collectifs : http://sauvonsletrain.blog4ever.com. Sur Facebook : https://www.facebook.com/sauvonsletrain


+ Sur le même sujet...