Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
photo P. Saulay PNEphoto P. Saulay PNE

La disparition de Serge Aubert, biologiste et directeur du jardin alpin du Lautaret

20 Fév 2015 - 17:53


Le Gapençais Serge Aubert, professeur de biologie végétale à l’université Joseph-Fourier (UJF) à Grenoble et directeur de la station alpine du Lautaret (UJF/CNRS) et de son célèbre jardin alpin, vient de décéder brutalement, à l’âge de 48 ans. Ses obsèques se dérouleront le mercredi 25 février à 13h30 au centre funéraire de La Tronche, près de Grenoble.

Membre de conseil scientifique du Parc national des Écrins depuis 2009, ce biologiste du végétal était « un partenaire rassembleur pour le territoire, alliant l’accueil de la recherche et la vulgarisation des connaissances », souligne le parc des Ecrins. « Nous perdons un ami, un collègue, qui allait de l’avant, faisait bouger les choses, communiquait sa passion et son enthousiasme ; un grand scientifique qui a tant apporté au Parc national des Écrins, qui tendait toujours la main pour plus de partage et de partenariats », témoigne Bertrand Galtier, directeur du Parc des Ecrins.

« Internationalement reconnu, toujours très proche du terrain et fervent montagnard, il incarnait les forces vives du conseil, s’investissant tant au plan théorique qu’appliqué dans les questionnements du parc et dans la formation de ses personnels », souligne Marie-Hélène Cruveillé, présidente du conseil scientifique. « Le conseil perd un de ses membres actifs, compagnon fidèle et enthousiaste, amoureux de la montagne et de sa diversité, passionné par ce jardin alpin dont il avait fait un bijou au sein du parc. »

Alain Fardella, président de la communauté de communes du Briançonnais, annonce qu’il proposera « que son nom soit associé à la Galerie de l’Alpe qu’il a portée sur les fonts baptismaux », et qui sera opérationnelle cette année au col du Lautaret.

(Photo P. Launay/Parc national des Ecrins)


+ Sur le même sujet...