Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
vidéosurveillance Nice

Gap : bientôt un mur de vidéosurveillance scruté en permanence à la police municipale


Un mur d’images provenant de la cinquantaine de caméras de vidéosurveillance déployées sur la ville de Gap va être mis en place dans les locaux de la police municipale. Le maire de Gap, Roger Didier, en a fait l’annonce, ce mardi soir, lors de l’assemblée générale des « Vitrines de Gap », l’association des commerçants du centre-ville. « Nous avons des caméras qui nous permettent de réagir après coup », a expliqué le maire. « Je vais mettre en place un CSU (centre de surveillance urbaine) avec un opérateur devant ce mur d’images qui pourra réagir immédiatement et faire intervenir des policiers. Le système de vidéosurveillance est bien relié au commissariat de police, mais il n’y a pas véritablement de mur d’images et les policiers n’ont pas forcément le temps de regarder les écrans. »

M. Didier a par ailleurs précisé qu’il entendait se servir de ce système « pour aller vers la vidéo-verbalisation puisque la loi le permet désormais. Nous avons de plus en plus de signalements automatiques de dépassement sur les arrêts-minute, mais c’est exigent d’intervenir à chaque fois. Ce système nous permettrait de verbaliser à distance, sans avoir à se déplacer. »

Sécurité de la rue Jean-Eymar : « C’est quelque chose à prendre au sérieux »

Le maire a annoncé son projet alors qu’il était interrogé sur l’insécurité dans la rue Jean-Eymar, dénoncée par les commerçants ces dernières semaines. « C’est quelque chose à prendre au sérieux », a commenté Roger Didier, en indiquant qu’il avait organisé une réunion la semaine dernière. « Il y a un problème de propreté. Nous allons intensifier le nettoiement. Nous allons aussi modifier l’éclairage, qui est insuffisant. Une caméra a été testée au centre de la rue, et elle va fonctionner. Nous allons renforcer les patrouilles et assurer l’accompagnement de la fermeture des commerces, le soir. Parallèlement, nous travaillons avec notre équipe de prévention, qui va intervenir auprès de personnes en difficulté repérées dans cette rue. »

M. Didier a indiqué que les travaux de rénovation du bout de la rue Jean-Eymar allaient se dérouler cette année. Et qu’il comptait lancer l’aménagement de la Placette « en 2016 ou en 2017, même si ce n’était pas prévu dans notre programme. Je lancerai très vite un comité de pilotage qui sera dirigé par mon adjoint aux Travaux (Jean-Pierre Martin, NDLR). »

(Photo d’illustration : Ville de Nice)


+ Sur le même sujet...