Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Karine Ghigonetto4

L’autoportrait du dimanche : Karine Ghigonetto, bâtonnier des Hautes-Alpes

[sam_ad id= »5″ codes= »true »]

Karine Ghigonetto a prêté serment en 2001. Elle est aujourd’hui à la tête du barreau des Hautes-Alpes qui compte une cinquantaine d’avocats. Bâtonnier depuis le 1er janvier 2014, l’avocate gapençaise cèdera son fauteuil à Jérôme Garcia en 2016. Les voyages et les mojitos ne sont pas ses seules passions avouées ; Karine Ghigonetto aime s’investir pour la collectivité et a d’ailleurs été conseillère municipale d’opposition de Gap pendant six ans. Elle dresse son autoportrait avec beaucoup d’honnêteté et une pointe d’autodérision. 

Le bonheur parfait selon vous ?
Passer une journée sans obligation, sans emploi du temps et sans téléphone.

Quel est le trait de votre caractère dont vous êtes la moins fière ?
Difficile de faire un choix, ils sont nombreux : joker.

Votre occupation préférée ?
Sans hésitation : voyager.

Quel défaut pouvez-vous pardonner ?
A peu près tous mais je n’oublie pas.

Celui que vous ne pardonnez pas ?
Le racisme.

Votre plus grande peur ?
J’imagine, comme beaucoup de monde, de mourir sans avoir pu faire tout ce dont j’ai envie.

Qu’avez-vous réussi le mieux dans votre vie ?
J’espère avoir aidé des justiciables pendant des moments très difficiles dans des situations très exceptionnelles.

La figure historique à laquelle vous auriez aimé ressembler ?
Nelson Mandela.

Vos livre, chanteur, film favoris ?
« Le Petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry ; Stromae même si son succès est encore récent ; « The Game » de David Fincher car jusqu’à la fin, il est impossible de deviner ce qu’il se passe pour Mickael Douglas.

Quels sont vos héros dans la vie réelle ?
Les Justes parmi les Nations, les résistants.

Votre boisson préférée ? Votre drogue favorite ?
Le bon vin rouge et le fromage en général.

Si vous deviez changer une chose dans votre apparence physique, que choisiriez-vous ?
Forcément, conséquence directe des questions précédentes, beaucoup de kilos en trop !!!

A quoi ou à qui aimeriez-vous ressembler ?
Je trouve Mélissa Theuriau très belle.

En qui ou en quoi croyez-vous ?
Dans les hommes en général et j’aimerais continuer à y croire malgré tout ce qu’il se passe.

Le talent que vous voudriez avoir ?
Savoir faire mourir de rire les gens mais j’espère que je ne suis pas si nulle que ça dans ce domaine.

Que détestez-vous par-dessus tout ?
Les abus de pouvoir.

Où aimeriez-vous être maintenant ?
Dans les rues de La Havane à écouter de la musique et sans faire d’excès avec un mojito, mais ça reste entre nous.

Votre devise ?
Pas vraiment une devise mais la fin du poème « Invictus » de William Ernest Henley : « Je suis maître de mon destin, capitaine de mon âme. »


+ Sur le même sujet...