Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Elections départementales

Départementales : la droite devrait conforter sensiblement sa majorité

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

La droite a remporté huit sièges sur les 30 à pourvoir, dès ce premier tour, dans les Hautes-Alpes. Marcel Cannat et Valérie Garcin, seuls en lice, ont été élus à Guillestre, Patrick Ricou et Béatrice Allosia dans le Champsaur, Gérard Tenoux et Françoise Pinet à Serres, et Jean-Marie Bernard et Bernadette Saudemont à Veynes.

La droite espère transformer l’essai au second tour dans tous les cantons de Gap (même si la situation est délicate à Gap 4 pour le maire Roger Didier), à L’Argentière-la-Bessée, où Jean Conreaux et Marie-Noëlle Disdier (UMP) sont en ballottage favorable face au sortant Pierre Denis (PRG), à Embrun, où Carole Chauvet et Marc Viossat (UDI) sont largement en tête et ont nettement remporté la primaire à droite, et à Briançon 1, où Arnaud Murgia et Marine Michel (UMP) arrivent en deuxième position derrière Alain Fardella et Laurence Fine (PRG) mais espèrent bénéficier des reports de voix de Catherine Chauvin et Xavier Cret (divers droite), largement distancés.

La gauche peut espérer remporter Briançon 2, où Romain Gryzka et Catherine Valdenaire (UMP) sont certes en tête, mais le maire de Briançon Gérard Fromm et sa première adjointe Aurélie Poyau (PS) devraient pouvoir compter sur les reports de voix d’Eric Peythieu, également adjoint au maire, arrivé en 3e position. Elle vise aussi le canton de Chorges, dans lequel Joël Bonnaffoux (PS) et Valérie Rossi (PRG) distancent Victor Berenguel (UMP) et Murielle Michel-Rispaud de près de dix points. Dans ce canton, ce sont notamment les électeurs du Front national (20,4%) qui arbitreront le second tour.

La situation est également incertaine à Tallard, même si Jean-Michel Arnaud et Dominique Boubault (UMP) sont nettement en tête. Il faudra voir à quel point le retrait de Roger Grimaud (divers droite) au profit de Rémy Oddou et Patricia Vincent (divers gauche), sur fond d’antagonisme commun avec le maire de Tallard, pourra peser sur le vote effectif des sympathisants de droite.

A Laragne-Montéglin, une triangulaire est possible entre Florent Armand et Anne Truphème (divers gauche), arrivés en tête du scrutin (32%), Martine Garcin et Bruno Lagier (UMP), en deuxième position (28,1%), et Michel Joannet et Brigitte Montet (divers droite), soutenus par le conseiller général sortant de Ribiers Albert Moullet (21,46%). On ignore pour l’heure si Michel Joannet et Brigitte Montet se maintiendront au second tour. Le FN est quant à lui éliminé, après avoir recueilli 18,4% des voix.

A Gap, les reports de voix des électeurs du FN et du Parti des Hautes-Alpes au coeur du second tour

Pour ce qui est de Gap, Christian Hubaud et Ginette Mostachi (UMP-UDI) sont en ballottage favorable face à Christian Graglia et Danielle Lange-Mallet (PS) dans le canton de Gap 3. Les reports de voix du FN (25,65% des voix) pèseront lourd dans l’issue du second tour. Dans le canton de Gap 2, la députée Karine Berger et Claude Feutrier (PS) sont au coude-à-coude avec Daniel Galland et Maryvonne Grenier (UMP). Là encore, le FN aura une position d’arbitre, de même que le Parti des Hautes-Alpes. Avec 12,69%, Aline Blanchard et Sébastien Mathieu ont récolté les fruits de leur campagne de terrain avec un positionnement en dehors du clivage gauche-droite. Le parti ne donnera cependant pas de consignes de vote. Dans le canton de Gap 1, Guy Blanc et Pascale Boyer (PS-PRG) sont en tête, mais Brigitte Gaudin et Francis Zampa (divers droite), arrivés en deuxième position, vont bénéficier du report des voix de Martine Marlois et Dominique Meyer (UDI-UMP), qui appellent à voter pour eux au second tour. Là aussi, les électeurs du FN pèseront (20,76%), de même que ceux des « Tous capables-Gauche » (14,63%).

Enfin, dans le canton de Gap 4, le maire Roger Didier et Bénédicte Ferotin sont en ballottage favorable (33%), mais ils sont dans une situation néanmoins délicate face à Pierre-Yves Lombard et Vanessa Picard (PS), qui obtiennent 24,16%. Vers qui iront les votes des électeurs du Front national (21,06%) et de Georges Obninsky (Parti des Hautes-Alpes), qui réussit une belle percée avec 15,29% des voix? Il y a fort à parier que la campagne sera active, cette semaine, du côté de Charance, des Eyssagnières et de Villarobert…

Notons que le Front national réalise des scores significatifs dans les six cantons où il présentait des candidats (de 18,42% à Laragne-Montéglin à 25,65% à Gap 3). Le parti de Marine Le Pen a failli être en mesure de se maintenir au second tour à Gap 3 (12,48% des inscrits alors qu’il en faut 12,5% pour pouvoir se maintenir) et à Chorges (12,29% des inscrits). Reste à savoir aussi si les candidats FN dans le canton de Gap 1 déposeront un recours à la suite de l’absence de leurs bulletins de vote pendant une durée indéterminée, en début de matinée, dans le bureau de vote n°4.

Les réactions

Jean-Michel Arnaud (UMP) : « Je n’ai pas de doute que la majorité départementale sera confortée à l’issue de cette élection. Quatre binômes ont été élus, ce qui est un excellent résultat », se félicite M. Arnaud, qui salue notamment la victoire de Gérard Tenoux et Françoise Pinet « avec un beau combat dans 41 communes plutôt à gauche. A Gap, les candidats de la majorité sont tous en ballottage favorable ou presque. Christian Hubaud devance le leader de l’opposition départementale (Christian Graglia, NDLR). Je souhaite une mobilisation très forte sur le canton de Chorges en faveur de Victor Bérenguel, à qui j’apporte mon soutien plein et entier. »

Jean-Marie Bernard (UMP) : « La majorité départementale devrait sortir renforcée. A L’Argentière, il se passe des choses intéressantes avec Jean Conreaux et Marie-Noëlle Disdier. La droite va gagner. Arnaud Murgia devrait également gagner, si les reports de voix se passent bien. Romain Gryzka a aussi sa carte à jouer, même si le maire de Briançon est toujours difficile à battre. C’est plus difficile pour Victor Bérenguel, mais nous appelons les électeurs à se mobiliser dimanche prochain. Il a fait un gros travail au Conseil général. »

Mickaël Guittard (PS) : « Nous avons perdu Veynes et Serres, mais nous sommes loin de la raclée qu’on nous annonçait. Nous allons rapidement rencontrer nos partis partenaires de la gauche en vue du second tour. »

Thierry Baud, porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts : « Je m’inquiète du taux d’abstention et des résultats du Front national à Gap, Chorges et Laragne. Il faut que tout le monde prenne ses responsabilités. On attend un positionnement extrêmement clair des candidats de l’UMP par rapport à ça, comme l’avait fait en son temps Jean-Yves Dusserre. On espère que les candidats un peu aux abois ne se laisseront pas gagner par la lepénisation des esprits. » Au titre des satisfactions, EELV relève que « la gauche redevient majoritaire dans la commune de Veynes, ce qui est une bonne nouvelle ».


+ Sur le même sujet...