Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
IMG_1239

Finale de Ligue Magnus : pour Luciano Basile, « Epinal n’est pas là par hasard »

24 Mar 2015 - 16:56

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Les Rapaces de Gap se préparent à disputer la finale de la Ligue Magnus face à Epinal dès ce mardi soir à 20h30. Une grande première pour le club haut-alpin qui n’a plus remporté le championnat de France (élite) depuis 1978.

Une semaine après avoir éliminé Dijon en demi-finale, Gap s’apprête à disputer sa première finale de Ligue Magnus, à l’instar d’Epinal. Et dans la quête du Graal, le Gamyo a frappé fort en venant à bout des Ducs d’Angers. Les Vosgiens ont dominé le vice-champion de France en titre (4-1) Au terme du 7e et ultime affrontement de la série.

Plus tôt dans les séries, le Gamyo s’était déjà illustré en faisant chuter le favori rouennais. Pour Luciano Basile, entraîneur des Rapaces de Gap, « Epinal n’est pas là par hasard : l’équipe est plus à sa place maintenant que lors de la saison régulière », accorde le Gapençais. 8e de la phase régulière, le Gamyo avait chuté au classement à la suite d’une seconde partie de saison compliquée.

Luciano Basile le reconnaît : il n’y aura pas d’opposition de style. « Nous avons la même voiture, mais ils ont juste la version sport ! », ironise le technicien italo-canadien. « Ce sont les deux équipes qui ont évolué toute la saison à 4 lignes et ce n’est peut-être pas un hasard de les retrouver en finale.»

Luciano Basile ne compte pas sur la fatigue d’Epinal, qui est « sur un nuage »

Essoré par une série en sept matchs conclue dimanche soir en Anjou, Épinal disputera son 17e match des séries. Pour Luciano Basile, la fatigue ne sera pourtant pas un élément déterminant: « Épinal est sur un nuage, ils auront le momentum dans le 1er match », analyse t-il. De leur côté, les Rapaces ont profité d’une semaine de repos pour faire le plein d’énergie.

Vainqueur de la Coupe Magnus avec Briançon l’an passé, Luciano Basile est habitué à disputer ces matchs à enjeux. Le natif de Montréal abordera toutefois cette finale différemment : « Il y a beaucoup moins de pression cette saison, reconnaît-il. L’an dernier, la ville attendait le titre depuis 80 ans, et j’avais consacré près de 11 ans de ma vie pour ce sacre. Cette année, c’est différent. » En cas de succès, Luciano Basile deviendrait le premier entraîneur en France à remporter la coupe Magnus avec deux clubs différents.

Troisième de saison régulière, Gap entamera la finale avec l’étiquette de tête de série. Un statut qui offrira l’avantage de la glace aux pensionnaires de l’Alp’Arena. Ainsi le premier match se déroulera à Gap dans une patinoire à guichets fermés, ce mardi soir. Il reste encore quelques places pour le match de mercredi soir.

La rencontre est à suivre gratuitement sur l’Équipe.fr à partir de 20h20

(Photo Matthieu Davin)


+ Sur le même sujet...