Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Pierre Besnard

L’autoportrait du dimanche : Pierre Besnard, préfet des Hautes-Alpes

Nommé à Gap en juillet 2013, Pierre Besnard bat presque un record de longévité au poste de préfet des Hautes-Alpes qui a été l’objet d’un turn-over quasi-annuel ces dernières années. Certes la Cour des comptes avait dénoncé la brièveté des affectations territoriales de ces hauts fonctionnaires, l’automne dernier. Mais ce Breton, ancien chef de cabinet de François Hollande après avoir été celui de l’ex-président du Sénat, Jean-Pierre Bel, est très apprécié dans le département, par-delà les clivages politiques (et les rares inimitiés qu’on lui connaît). Son franc-parler, son humour, sa simplicité, son côté bon vivant et sa manière de ne pas tourner autour du pot jouent en sa faveur. Aussi à l’aise dans une ferme que sous les dorures de la République, portrait d’un homme dont certaines réponses vont en surprendre plus d’un.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Le bonheur parfait selon vous ? 
La famille.

Quel est le trait de votre caractère dont vous êtes le moins fier ?
La procrastination.

Votre occupation préférée ? 
La randonnée.

Quel défaut pouvez-vous pardonner ?
La gourmandise.

Celui que vous ne pardonnez pas ?
La trahison.

Votre plus grande peur ?
La maladie.

Qu’avez-vous réussi le mieux dans votre vie ?
Mes enfants.

La figure historique à laquelle vous auriez aimé ressembler ?
Pierre Mendès-France.

Vos livre, chanteur, film favoris ?
Les livres : les polars en général et la théologie. Le chanteur : je n’en ai pas, j’écoute tout. Le film : « Le vieux fusil ».

Quels sont vos héros dans la vie réelle ?
Dreyfus, Zola, de Gaulle, Mendès-France.

Votre boisson préférée ? Votre drogue favorite ?
Un verre de Côtes-du-Rhône.

Si vous deviez changer une chose dans votre apparence physique, que choisiriez-vous ?
25 kg de moins.

A quoi ou à qui aimeriez-vous ressembler ?
A Jean Calvin.

En qui ou en quoi croyez-vous ?
En un Etat républicain et laïc qui permet à chacun de croire ou de ne pas croire.

Le talent que vous voudriez avoir ?
La peinture.

Que détestez-vous par-dessus tout ?
La petitesse d’esprit.

Où aimeriez-vous être maintenant ?
Là où je suis.

Votre devise ?
L’être n’est pas le paraître.


+ Sur le même sujet...