Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Françoise Dusserre

Gap : après les assises de la solidarité, les propositions

Roger Didier a donné rendez-vous aux personnes présentes dans un an et demi pour dresser un premier bilan.
Roger Didier a donné rendez-vous aux personnes présentes dans un an et demi pour dresser un premier bilan.

A l’issue de ces assises de la solidarité qui se sont tenues ce mercredi à Gap, la vice-présidente du CCAS de Gap Françoise Dusserre a établi une synthèse « qui se transformera en dispositions que l’on souhaite instaurer au plus tôt ».

Le bilan de la première table ronde qui portait sur l’aide alimentaire a fait émerger l’idée d’un annuaire des structures intervenant dans l’aide sociale pour « favoriser la coordination, gagner en efficacité » et savoir « qui fait quoi, qui contacter et à quel moment ». Mme Dusserre envisage ensuite de créer une commission d’aide où l’ensemble des associations seraient autour de la table. « On pourrait élaborer un règlement des aides. Est-ce que tout le monde doit faire de l’aide alimentaire ? Ne faudrait-il pas répartir les tâches ? », s’interroge-t-elle.

LIRE EGALEMENT
>> Gap : tous les chiffres de la pauvreté et de la vulnérabilité énergétique

Des jardins solidaires pour approvisionner les ménages en difficulté

Parmi les 34 nouvelles parcelles de jardins familiaux en projet, Françoise Dusserre compte en réserver certaines aux jardins solidaires, à l’image de ce que fait le CCAS de La Ciotat. Cette ville du Sud a créé, en collaboration avec d’autres associations, un jardin cultivé par des bénévoles qui permet d’approvisionner un marché solidaire en fruits et légumes frais, dans le cadre d’une agriculture raisonnée ou bio. Ces produits sont ensuite distribués aux ménages en difficulté par la Banque alimentaire et ce jardin est aussi un lieu de rendez-vous où sont organisés animations et ateliers cuisine. D’ailleurs, l’adjointe aux solidarités et aux affaires sociales en a profité pour dire qu’elle était « ravie que les contacts reprennent au sujet de la création d’une Banque alimentaire à Gap ».

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Une aide complémentaire à l’isolation

La deuxième table ronde concernait l’isolement des personnes âgées. Le CCAS entend se rapprocher des quartiers, notamment des centre sociaux, pour parvenir à mieux repérer ces personnes. Françoise Dusserre a proposé aussi la mise en place d’un numéro vert géré par le CCAS pour permettre à chacun de signaler un cas préoccupant. « Un paillasson qui n’a pas bougé pendant quatre-cinq jours peut interpeller. »

Enfin, sur la précarité énergétique, une idée a émergé : la Ville pourrait venir compléter les aides à la rénovation (à l’isolation) selon les cas.

Le mot de la fin est revenu au maire de Gap qui a donné rendez-vous aux interlocuteurs présents dans la salle dans un an et demi pour dresser le bilan de ce qui a été proposé ce jour, « nous mettre la pression pour que nous puissions recueillir les premiers fruits de ces assises et peut-être aussi décliner d’autres orientations ».


+ Sur le même sujet...