Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Roger Didier entouré des conseillers départementaux de Gap.Roger Didier entouré des conseillers départementaux de Gap.

Conseil départemental : Roger Didier renonce à créer un groupe autonome

8 Avr 2015 - 23:26

La majorité de droite du Conseil départemental ne sera pas divisée en deux groupes distincts. Le maire de Gap, Roger Didier, avait évoqué l’éventualité de constituer un groupe autonome, en la présentant comme un garde-fou au sein de la majorité, qui aurait regroupé quatorze de ses vingt-deux membres. « Il faudra que les territoires soient reconnus et qu’il n’y ait pas d’exclusion de certains élus », déclarait-il sur une radio locale, en fin de semaine dernière. Faisant craindre à certains membres de la majorité que la présidence de ce groupe des élus favorables au maire de Gap puisse revenir à Arnaud Murgia, auquel le nouveau président du Conseil départemental, Jean-Marie Bernard, a refusé une vice-présidence.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Finalement, la majorité ne fera qu’un. Le maire de Gap explique à L’e-media 05 que la création de deux groupes « n’est plus d’actualité. Notre groupe est informel, il continuera à se réunir quelquefois. Aujourd’hui, la majorité est composée de 22 membres », précise Roger Didier, qui souhaite une majorité et une opposition bien distinctes. Après la division qui s’était fait jour pour l’élection à la présidence du Département, et l’apparence d’une réconciliation pour constituer le reste de l’exécutif, la création de deux groupes distincts aurait évidemment résonné comme une scission durable au sein de la droite départementale.

Pour l’heure, les discussions se poursuivent au sein de la majorité au sujet des répartitions de sièges au sein des principales structures départementales (Service départemental d’incendie et de secours-Sdis, Agence départementale de développement économique et touristique-Addet, Syndicat mixte d’aménagement et de développement de Serre-Ponçon-Smadesep, Office HLM, CAUE, Centre de gestion de la fonction publique territoriale…) et des attributions des neuf vice-présidents. Après son élection, jeudi dernier, Jean-Marie Bernard avait indiqué que Patrick Ricou conserverait les finances et Marcel Cannat les routes, sans exclure que leurs attributions puissent être élargies. « Ce sera précisé avant la prochaine session du 21 avril », annonçait alors le président du Département. Selon les dernières rumeurs, Bénédicte Ferotin, binôme de Roger Didier dans le canton de Gap 4, pourrait prendre en charge le portefeuille de la solidarité, qui constitue le premier poste budgétaire du Département.


+ Sur le même sujet...