Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gina

Le loup blessé dans le Queyras et soigné, a rejoint un parc d’observation italien

16 Avr 2015 - 17:20

Elle est arrivée le 10 avril à Entracque (Piémont italien) et elle s’appelle Gina, du nom de l’épouse de celui qui l’a secourue. Cette louve, alors âgée d’environ quatre mois et pesant 9,7 kg, avait été blessée par une voiture à Ceillac, l’été dernier, puis soignée dans une grande discrétion, suscitant l’indignation des éleveurs, comme l’avait révélé L’e-media 05. Le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, avait indiqué, le mois dernier, que l’animal avait survécu à ses blessures et qu’il allait prochainement rejoindre un « parc de vision ».

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

«Au bout de presque 6 mois de captivité, cet animal est en forme physique mais ne peut être remis en liberté», expliquait le représentant de l’Etat dans une lettre au collectif Cap Loup. «Sa rencontre éventuelle avec une meute constituée lui serait certainement fatale». De plus, «le relâcher des loups en France, qu’ils soient nés et élevés en captivité ou prélevés dans le milieu naturel, est interdit (sauf dérogation de l’autorité administrative)».

Gina a donc rejoint le centre Uomini e Lupi (Hommes et loups), qui dépend du parc naturel des Alpi Marittimi et qui accueillait jusqu’ici trois loups, Emilie, Ormea et Hope, eux aussi récupérés après des blessures ou une naissance en captivité. Ce centre, agréé par le ministère italien de l’environnement, s’était porté candidat pour l’accueillir. Il comprend une enceinte de huit hectares, au milieu de laquelle se dresse une tour de trois étages d’où il est possible d’observer les quatre loups.

Dans un communiqué publié ce jeudi, le parc des Alpi Marittimi précise que la louve est en bonne santé et que, dans un premier temps, elle s’acclimate « dans une enceinte de la zone faunistique, soumise à la télésurveillance des techniciens et du vétérinaire ». Par la suite, « elle sera transférée dans la zone où se trouve déjà Hope, d’un an son aîné, et qui se trouve à Entracque depuis deux ans. Il s’agit d’une opération délicate qui doit être suivie attentivement par le personnel du Parc et du Centre puisque doit s’établir un rapport hiérarchique entre les deux loups, l’un devant se soumettre à l’autre. »

Le centre Uomini e Lupi se situe à Entracque (164 km de Gap), dans la vallée du Gesso, près de Demonte, au pied du col de Larche.
Il est ouvert tous les dimanche en avril et mai, ainsi que le 25 avril, les 1er et 2 mai, et le samedi 23 mai (Fête européenne des parcs), de 10h à 18h. A partir du 14 juin et jusqu’au 13 septembre, il est ouvert tous les jours de 10h à 19h.
Site : www.centrouominielupi.it

(Photo parc naturel des Alpi Marittimi – Centre Uomini e Lupi)


+ Sur le même sujet...