Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Manif CDEN

Hautes-Alpes : la carte des suppressions et de l’unique création de classe à la rentrée 2015

20 Avr 2015 - 9:16

Le directeur académique des services de l’Education nationale (Dasen), Philippe Maheu, a annoncé son projet de fermeture de sept classes dans les écoles maternelles et élémentaires des Hautes-Alpes à la rentrée 2015. Une seule ouverture est prévue à Savournon, et « près de 15 postes d’enseignants seront créés ». Le projet a été « massivement rejeté » par le conseil départemental de l’Education nationale (CDEN), ce vendredi (17 voix contre, une abstention), mais cet avis est seulement consultatif. M. Maheu a indiqué qu’il se prononcerait définitivement cette semaine par un arrêté.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Voici la carte des sept fermetures envisagées par le Dasen (Briançon, Châteauneuf-de-Chabre, La Bâtie-Neuve, Montgenèvre, Orcières, Pelvoux et Poligny) et de l’ouverture prévue à Savournon :

KML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Carte scolaire 2015-2016

chargement de la carte - veuillez patienter...

Poligny: 44.691488, 6.046811
Briançon: 44.899416, 6.643179
Châteauneuf-de-Chabre: 44.281504, 5.782660
La Bâtie-Neuve: 44.565949, 6.194062
Montgenèvre: 44.930787, 6.722136
Orcières: 44.684956, 6.324101
Pelvoux: 44.913856, 6.407114
Savournon: 44.421834, 5.794200
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Poligny
Fermeture d'une classe
Poligny, Hautes-Alpes, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Briançon
Fermeture d'une classe
Briançon, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Châteauneuf-de-Chabre
Fermeture d'une classe
Châteauneuf-de-Chabre, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
La Bâtie-Neuve
Fermeture d'une classe
La Bâtie-Neuve, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Montgenèvre
Fermeture d'une classe
Montgenèvre, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Orcières
Fermeture d'une classe
Orcières, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Pelvoux
Fermeture d'une classe
Pelvoux, France
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Savournon
Ouverture d'une classe
Savournon, France

Les parents d’élèves de la FCPE 05 et les syndicats d’enseignants SNUipp-FSU et Sud Education dénoncent, dans un communiqué commun, ce projet de carte scolaire, en soulignant que la baisse des effectifs est seulement de douze élèves (sur un prévisionnel total de 11.357 élèves). « La réunion du CDEN aurait dû permettre d’établir les réels besoins, école par école, de dégager des orientations. Cela n’a pas été le cas. La réunion s’est bornée à une information sur la répartition des moyens. Un saupoudrage de mesures, des moyens répartis différemment mais en quantité beaucoup trop limitée: 0,5 emploi «plus de maîtres que de classes» par ci, 0,25 emploi de «décharge de direction» par là, inquiètent la plus grande partie des organisations présentes. Nous critiquons le déséquilibre entre les fermetures (7) et l’unique ouverture de classe envisagée. Nous déplorons le glissement de postes à temps complets vers du morcellage pour colmater les besoins les plus criants! Où sont les projets et les mesures de la « grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République », prônées par le ministère de l’Éducation nationale ? »

De son côté, l’inspecteur d’académie, Philippe Maheu, relève que, « depuis le 1er septembre 2014, l’effectif du département a diminué de près de 200 élèves. Dans le même temps, l’Etat a créé 4 emplois supplémentaires de professeur des écoles ; signe réel d’une prise en compte de la ruralité dans les choix budgétaires. La priorité est donnée à la qualité de l’enseignement. L’accueil des enfants de moins de 3 ans et l’installation d’un professeur supplémentaire dans certaines écoles marquent cette ambition pour notre département. »

Des parents d’élèves d’Orcières et le maire de la commune, Patrick Ricou, étaient réunis devant l’inspection académique, ce vendredi (notre photo). Ils occupent l’école d’Orcières depuis ce lundi matin. C’est également le cas à l’école de Poligny.


+ Sur le même sujet...