Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Rocade de Gap

Rocade de Gap : le premier marché a dû être relancé à cause d’une « erreur matérielle »

La Dreal (Direction régionale de l’Environnement, de l’aménagement et du logement) vient de publier un appel à la concurrence pour la réalisation d’un carrefour provisoire sur la RN 85, dans la courbe de Bayard, pour la desserte de la future plate-forme de lancement de l’ouvrage de franchissement du torrent de Bonne. Il s’agit d’un préalable au lancement du chantier du viaduc au-dessus du Val de Bonne, entre la RN 85 et la polyclinique.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Un marché qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui qui avait été lancé au début du mois dernier, et pour lequel les entreprises avaient jusqu’au 17 avril pour se porter candidates… Et pour cause : il s’agit du même marché. « A la suite d’une erreur matérielle, l’appel à la concurrence a été déclaré sans suite », explique la Dreal. « Une nouvelle procédure a été lancée sans délai. Le planning des travaux se trouve inchangé », assurent les services de l’Etat. Ces travaux sont en effet prévus pour débuter en septembre prochain.

Aux termes de ce nouvel appel à la concurrence, les entreprises ont jusqu’au 18 mai à 15 heures pour se déclarer candidates auprès de la Dreal.

Voici le calendrier prévisionnel des travaux tel qu’il vient d’être remis à jour par l’Etat :

  • Mai / juillet 2015 : travaux du chemin du Grain de blé (création d’une voie nouvelle)
  • Juin 2015 / janvier 2016 : travaux du pont sur le Turrelet
  • Juin / septembre 2015 : travaux de stabilisation du Val de Bonne (par drainage préalable des fondations futures des ouvrages)
  • Septembre / octobre 2015 : travaux d’accès au chantier RN 85 Nord
  • Avril 2016 /mi 2018 : travaux du viaduc de Bonne (et ouvrages d’approche du viaduc)
  • 2018 / 2019 : poursuite des travaux (terrassement, assainissement, réseau, chaussée, ensemencement talus…)
  • Horizon 2019 : mise en service prévisionnelle

Le coût de la section centrale de Charance (du rond-point du Sénateur à la courbe de Bayard) est chiffrée à 49,2 M€.

Les discussions se poursuivent entre l’Etat et la Ville de Gap pour les acquisitions foncières

Rappelons également que, pour l’heure, les discussions ne sont pas closes entre l’Etat et la Ville de Gap au sujet de la cession des terrains que cette dernière avait acquis dans les années 1990 à Charance en vue de la réalisation future de la rocade. La municipalité en demanderait 600.000€, en soulignant que la valeur atteint 800.000€, tandis que l’Etat entend s’appuyer sur le prix d’acquisition de quelques dizaines de milliers d’euros. Le préfet Pierre Besnard a publiquement tapé du poing sur la table, lors de la journée du BTP. De son côté, le maire de Gap Roger Didier semble vouloir agir sur ce levier pour compenser en partie les baisses drastiques de dotation imposées par l’Etat. La semaine dernière, rien n’était encore réglé entre les deux parties sur cette question.

(Notre photo : esquisse du tracé du raccordement de la future rocade de Gap à la RN 85 sur une vue satellite – photo Google)


+ Sur le même sujet...