Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Manif Serres

Serres : près de 150 manifestants pour soutenir les éleveurs contre le loup

9 Mai 2015 - 14:23

Manif Serres3Près de 150 manifestants ont perturbé la circulation, ce samedi matin, sur la RD 1075 à Pont-la-Barque, près de Serres, afin de protester à la suite des dégâts causés ces derniers jours par des attaques prêtées au loup dans le Buëch. Plusieurs élus étaient présents, notamment Patricia Morhet-Richaud, sénatrice (UMP) des Hautes-Alpes, et Gérard Tenoux, conseiller départemental (divers droite) de Serres, qui exprime sa « colère » à la suite des « attaques de loup qui sont quotidiennes en ce moment ».

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Le député-maire (UMP) de Nice, Christian Estrosi, tête de liste aux élections régionales, a apporté son soutien aux manifestants. Après avoir rencontré la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, la semaine dernière, en compagnie, notamment, de Christian Hubaud, conseiller départemental des Hautes-Alpes et agriculteur, M. Estrosi demande au président de la République de recevoir une délégation d’éleveurs de notre région.

Christine Nivou : « Dénoncer les crédits européens et bloquer la RD 1075 n’est pas responsable »

Christine Nivou, conseillère régionale (PS) et ancienne maire de Veynes, s’est également rendu à Serres pour « témoigner (sa) solidarité et (son) soutien face au désarroi de ceux qui subissent actuellement de nombreuses attaques du loup », mais n’a pas participé à la manifestation. « Les difficultés rencontrées par les éleveurs depuis trop longtemps, sont aujourd’hui enfin prises en considération dans le cadre du Plan Loup, porté avec force par la ministre Ségolène Royal et Christophe Castaner, président du comité national Loup, estime Mme Nivou. Il faut donner des moyens supplémentaires aux éleveurs, bergers et chasseurs pour prélever à hauteur des autorisations données (34 cette année). Dénoncer aujourd’hui les crédits européens du FEADER (la Région est autorité de gestion), bloquer la RD 1075, axe  départemental déjà régulièrement chargé le samedi en période de déplacements, n’est pas responsable. Avec le soutien de l’Etat, du préfet, qui est très impliqué dans ce dossier, continuer à échanger et à faire des propositions auprès des instances nationales mises en place depuis trois ans, cela me paraît plus constructif. »


+ Sur le même sujet...