Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Chantal Eyméoud

Régionales : Chantal Eyméoud conduira la liste UMP-UDI dans les Hautes-Alpes

La commission nationale d’investiture de l’UMP, présidée par Christian Estrosi, lui-même tête de liste en Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’est réunie ce mardi afin de désigner ses chefs de file départementaux en vue des prochaines élections régionales. Pour les Hautes-Alpes, le siège est réservé à l’UDI, indique l’UMP. C’est donc Chantal Eyméoud, maire d’Embrun, conseillère régionale sortante et présidente de l’UDI dans les Hautes-Alpes, qui conduira la liste. Christian Estrosi l’a confirmé ce mercredi, à Marseille, lors d’une conférence de presse. « Le député des Alpes-Maritimes Rudy Salles et la sénatrice des Bouches-du-Rhône Sophie Joissains ont proposé qu’elle incarne l’une des têtes de listes. » Pour lui, le fait que Chantal Eyméoud provienne de l’UDI « permet de bâtir une union la plus large possible autour de nos valeurs ».

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, c’est Eliane Barreille, maire de Malijai et conseillère régionale sortante, qui a été désignée, alors que le maire de Sisteron, Daniel Spagnou, semblait initialement pressenti.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

La désignation de Chantal Eyméoud n’est pas une surprise. Christian Estrosi avait dit tout le bien qu’il pensait de la maire d’Embrun et de son investissement au conseil régional, lors de son passage à Gap, la semaine dernière. En revanche, elle ne facilitera pas les choses pour le choix du deuxième de la liste. Les candidatures masculines se bousculent en effet au portillon, qu’il s’agisse du maire de Gap, Roger Didier, du maire de Tallard, Jean-Michel Arnaud, ou du nouveau conseiller départemental de Briançon 1, Arnaud Murgia. En revanche, les pronostics sont ouverts pour la troisième place de la liste, qui reviendra obligatoirement à une femme.


+ Sur le même sujet...