Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tunnel du Chambon

Fermeture du tunnel du Chambon : une réunion avec les élus à La Grave ce lundi soir

Face à la grogne qui monte en Haute-Romanche et dans le Briançonnais, un mois après la fermeture du tunnel du Chambon entraînant celle de la RD 1091 (axe Grenoble-Briançon), une réunion se déroulera le lundi 18 mai à 19h, à la salle des fêtes de La Grave, en présence du président du Département, Jean-Marie Bernard, et de représentants du Département de l’Isère. L’objectif est de « faire le point sur l’avancement du chantier sur le tunnel du Chambon et sur les solutions envisagées dans l’attente d’une réouverture rapide de la RD 1091 », indique le conseil départemental des Hautes-Alpes. Rappelons que la réouverture, d’abord envisagée pour le 15 juin, est désormais repoussée au 10 juillet.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

« Beaucoup d’interrogations et d’inquiétudes demeurent quant à l’issue de cette crise qui mobilise au quotidien l’ensemble des services du Département des Hautes-Alpes, en étroite collaboration avec leurs voisins de l’Isère », indique Jean-Marie Bernard. «Nous faisons face à une situation quasiment inédite et rien ne doit être négligé pour conduire à la réouverture au plus vite de cet axe vital à l’économie de notre région de montagne, et notamment pour l’ensemble des territoires du Briançonnais et de la Haute-Romanche. »

Selon le président du Département, « les travaux engagés sur le tunnel vont être accélérés. De plus, des solutions alternatives sont actuellement recherchées pour venir en aide à certaines familles impactées par cette fermeture. Sous la houlette du vice-président Marcel Cannat, tous les moyens techniques et humains sont par ailleurs mobilisés dans le déneigement du col du Galibier, autre axe vital pour l’activité locale. Oui, nous sommes plus que jamais mobilisés et à l’écoute de préoccupation de chacun afin de tourner au plus vite la page de cet épisode regrettable et imprévisible.»

Une démarche engagée auprès du tunnel du Fréjus

Ce mardi, le député Joël Giraud est intervenu auprès du directeur général de la société française du tunnel routier du Fréjus afin d’envisager un mécanisme pour que le Département puisse acheter des abonnements et délivrer des contremarques à l’unité à des résidents et à des touristes, en attendant la réouverture du tunnel. « Au-delà du geste de solidarité envers un territoire très enclavé, je pense que l’intérêt commercial de cette démarche est aussi à prendre en compte », écrit le député-maire de L’Argentière-la-Bessée. Sur les autoroutes rhônalpines, les panneaux lumineux invitent en effet les usagers à emprunter le tunnel du Fréjus pour rejoindre Briançon.

Joël Giraud, Jean-Marie Bernard et la sénatrice Patricia Morhet-Richaud sont également intervenus auprès de la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, et du secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, afin de solliciter le soutien financier de l’Etat face à la nécessité d’engager des travaux dans deux autres tunnels de la RD 1091, situés dans les Hautes-Alpes. Le maire de Briançon Gérard Fromm a également appuyé cette demande.


+ Sur le même sujet...