Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Auberge de la Paix2

Briançon : un couple d’hôteliers réveillé par les attouchements d’un intrus armé

13 Mai 2015 - 18:01

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Les faits sont -heureusement- inhabituels. Dans la nuit de dimanche à lundi, vers 4 heures du matin, un intrus s’est introduit à l’auberge de la Paix, dans la vieille ville de Briançon, et a posé sa main sur la cuisse de l’hôtelière, qui était en train de dormir avec son époux. Paniquée, l’hôtelière a poussé un cri et repoussé ses avances. Son mari, réveillé à son tour, s’est vu alors infliger plusieurs blessures au visage, au torse et aux mains à l’aide d’un couteau. Ces blessures, pour la plupart superficielles, ont parfois nécessité quelques points de suture.

L’homme s’est enfui mais grâce aux constatations des policiers de Briançon sur les lieux de l’agression, un suspect, fortement alcoolisé, a été rapidement interpellé à son domicile, dès 6h30. A la demande du parquet de Gap, les investigations diligentées par la brigade de sûreté urbaine de Briançon et la police technique de Gap ont permis de confirmer que la personne interpellée s’était bien introduite chez les victimes au cours de la nuit.

Pendant sa garde à vue, le suspect a indiqué avoir un souvenir très vague de ces faits. Il a entre autres affirmé qu’il pensait être rentré chez lui et qu’il avait paniqué en s’apercevant de son erreur.

A l’issue de sa garde à vue, dans la matinée du 13 mai, il a été présenté au procureur de la République qui a requis l’ouverture d’une information judiciaire. Ce Briançonnais de 24 ans a été mis en examen pour violation de domicile, agression sexuelle en état d’ivresse, violences avec arme et en état d’ivresse ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à 8 jours. Cet homme, sans antécédent judiciaire ni trouble psychiatrique connu, encourt une peine maximale de 7 ans d’emprisonnement.

Il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Gap.

 


+ Sur le même sujet...