Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Smadesep (4)

Lac de Serre-Ponçon : Victor Bérenguel réélu président du Smadesep

Le président sortant du Smadesep (Syndicat mixte d’aménagement et de développement de Serre-Ponçon), Victor Bérenguel, maire de Savines-le-Lac, a été réélu, ce mardi, à l’Hôtel du département à Gap. Lors du scrutin, qui s’est déroulé à bulletins secrets, il a recueilli 13 voix contre 7 à Marc Viossat, adjoint au maire d’Embrun et nouveau vice-président du Département, et un bulletin blanc. Le conseil syndical du Smadesep réunit 12 conseillers départementaux, 4 représentants de la communauté de communes de l’Embrunais, 3 du Savinois – Serre-Ponçon, 1 du Pays de Serre-Ponçon et le maire de Chorges.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

En ouvrant l’assemblée générale, qu’il a ensuite quittée, le président du Département, Jean-Marie Bernard, avait rappelé « l’importance du Smadesep dans l’aménagement du lac de Serre-Ponçon et le rôle de Serre-Ponçon dans le développement des Hautes-Alpes. Le président du Département a changé mais l’importance reste la même. »

Marc Viossat a motivé sa candidature par « l’importance du rôle du Département dans le Smadesep, et pas uniquement d’un point de vue financier même s’il n’est pas négligeable puisqu’il représente 66% du financement. Il y a une certaine légitimité à ce que ce poste revienne à un conseiller départemental. Les implications économiques et touristiques de Serre-Ponçon vont bien au-delà des bergers du lac. Il faut qu’il y ait un lien direct entre l’exécutif du Département et le Smadesep », a argué l’adjoint au maire d’Embrun, tout en précisant qu’il n’avait « rien à redire sur ce qui a été fait auparavant ».

« Il n’y a pas photo », reconnaît Marc Viossat après sa défaite

Le propos de Victor Bérenguel a été plus long. L’ancien conseiller général de Savines-le-Lac, battu lors des dernières départementales, est revenu sur la création du Smadesep en 1997, après une manifestation organisée à Gap en raison du niveau trop bas du lac en saison estivale. « Nous avons repris la tâche avec EDF et nous avons pu discuter et parvenir à un accord-cadre qui garantit la cote 775 jusqu’en 2051. C’est une grande avancée. » Le président sortant a également assuré que la part de financement du Département avait fortement baissé : « Elle était de 56% quand nous sommes arrivés en 2008. Elle est passée à 20,4% l’année suivante. Cette année, sur un budget de 3,5 millions d’euros, nous avons demandé 10% au Département. Nous avons gagné notre indépendance avec 60% d’autofinancement, à travers des partenariats avec EDF, la Région, l’Ademe, les carriers, la vente des anneaux… C’est un des rares syndicats mixtes des Hautes-Alpes qui se trouve dans une situation aussi favorable. » M. Bérenguel a estimé que « Serre-Ponçon, ce n’est pas un simple outil. Quand on veut présider une structure, il faut l’aimer et ne pas envisager sa disparition », ce qui était un tacle à son rival Marc Viossat, qui l’avait évoquée en considérant qu’une grande communauté de communes pourrait prendre les compétences actuelles du Smadesep. « Peut-être que je suis un sentimental », a souri le président sortant : « Le Smadesep est un bébé qui a grandi et je souhaite l’accompagner dans sa phase d’adolescence, car il va falloir donner encore davantage d’importance à Serre-Ponçon. »

La victoire de Victor Bérenguel a été nette : « Il n’y a pas photo », a reconnu Marc Viossat, en félicitant son adversaire et en acceptant sa proposition de prendre la première vice-présidence. « Si je suis venu, c’est pour travailler », a déclaré M. Viossat. « Mais il est important pour moi que la gouvernance soit partagée. Je souligne aussi l’importance de travailler sur la queue de retenue à long terme. »

Après la réunion du conseil syndical, plusieurs élus saluaient la victoire de M. Bérenguel, « qui n’a pas démérité en tant que président du Smadesep ».

Voici la composition du bureau :

  • 1er vice-président : Marc Viossat
  • 2e vice-président : Jean-Pierre Gandois (maire de Crots)
  • 3e vice-présidente : Catherine Saumont (maire de Rousset)
  • Rapporteur du budget : Christian Durand (maire de Chorges)
  • Secrétaire : Jean Bernard (maire de Baratier)
  • Membres du bureau : Carole Chauvet (conseillère départementale), Chantal Eyméoud (maire d’Embrun) et Valérie Rossi (maire de Puy-Sanières et conseillère départementale)


+ Sur le même sujet...