Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Vote Karine Berger congrès

PS : la motion D de Karine Berger s’impose dans le 05, mais obtient moins de 10% en France

La députée des Hautes-Alpes Karine Berger, qui porte la motion D, l’une des quatre en lice pour définir la ligne du PS lors du congrès de Poitiers, qui se déroulera du 5 au 7 juin, a obtenu un score en retrait de ses attentes, ce jeudi soir. Lors d’un scrutin interne, qui a mobilisé seulement 56% des militants PS, la motion D (« La Fabrique ») a réuni moins de 10% des suffrages, selon les premières estimations. En revanche, Karine Berger réussit un bon résultat dans les Hautes-Alpes (45%). La participation a d’ailleurs été un peu plus élevée dans le département : 60%.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Voici les résultats des quatre motions dans les Hautes-Alpes :

  • Motion A (Jean-Christophe Cambadélis) : 26% (env. 60% en France)
  • Motion B (Christian Paul / « frondeurs ») : 26% (env. 28% en France)
  • Motion C (Florence Augier) : 3% (env. 2% en France)
  • Motion D (Karine Berger) : 45% (env. 10% au niveau national)

Karine Berger n’a donc pas créé la surprise qu’elle espérait, en se positionnant comme une alternative au combat entre le premier secrétaire sortant, soutenant l’exécutif, et les « frondeurs » du PS. Elle a indiqué qu’elle allait ouvrir une discussion sur le programme avec les deux candidats pour le poste de premier secrétaire (Jean-Christophe Cambadélis et Christian Paul). « Nous sommes ravis d’être la troisième force du parti socialiste », commente Mme Berger, qui se félicite d’avoir réalisé « de très bons scores dans au moins une quinzaine de fédérations », notamment dans le Jura, le Tarn-et-Garonne, la Loire-Atlantique et bien sûr les Hautes-Alpes.

Localement, la députée obtient en effet une nette victoire, malgré le positionnement de plusieurs personnalités socialistes locales en faveur de la motion A (Christophe Pierrel, tête de liste PS aux régionales dans les Hautes-Alpes, et chef de cabinet adjoint de François Hollande, Gérard Fromm, maire de Briançon, Bernard Jaussaud, vice-président de la Région, ou Mickaël Guittard, premier secrétaire fédéral du PS… et attaché parlementaire de Karine Berger).

La motion D était soutenue dans les Hautes-Alpes par la conseillère régionale et ancienne maire de Veynes Christine Nivou, Didier Steinville, conseiller municipal PS d’Embrun, ou Claude Feutrier, ancien conseiller général et candidat malheureux en binôme avec Karine Berger aux dernières élections départementales à Gap.


+ Sur le même sujet...