Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Le pavillon de la Malaisie.Le pavillon de la Malaisie.

Expo universelle de Milan : un Disneyland des nations aux portes des Hautes-Alpes

26 Mai 2015 - 21:15

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

expo universelleDes fruits en peluche qui prennent la pose aux côtés des enfants, des queues interminables devant les pavillons au design délirant, des spectacles tout au long de la journée, des Qataris en costume traditionnel à la terrasse du Mc Do, une petite occidentale brandissant le drapeau iranien, des hôtesses très souriantes et affables, de la musique et des effluves qui s’immiscent dans tous les recoins… Un Disneyland des nations, ambiance « It’s small world », ou monde merveilleux (qui ferait presque oublier la présence de dictatures parmi les pays présents), a éclos au nord-ouest de Milan le 1er mai. L’Exposition universelle a pris ses quartiers pour six mois dans la capitale économique italienne. Un événement si rare (tous les 5 ans) et si proche (à seulement 4 heures de Gap et 2h30 de Briançon) qui justifie le déplacement. Le prochain aura lieu à Dubaï en 2020 !

En mettre plein la vue

Le rendez-vous de tous les superlatifs, avec une débauche de moyens pour en mettre plein la vue, une utilisation systématique des technologies de pointe, avec des écrans, beaucoup d’écrans. Autant dire que le Japon et la Corée du Sud s’en sont donné à coeur joie. A l’instar de l’architecture, les chiffres aussi donnent le tournis : 145 pays représentés sur 1 million de mètres carrés, une allée centrale de plus d’un kilomètre pour accéder aux 80 pavillons, 20 millions de visiteurs attendus, un coût de plus de 4 milliards d’euros… Et une thématique, noble, « Nourrir la planète, énergie pour la vie », alors que 30% de la population mondiale souffre de malnutrition.

L’Exposition universelle vise à chercher des solutions pour mieux se nourrir, qualitativement et quantitativement, en laissant le moins d’impact possible sur la nature. Chaque pays a laissé libre cours à son imagination sur le thème, en répondant plus ou moins à la question, avec une propagande manifeste frisant le ridicule pour certains. Que dire de la présence de Mc Do, Coca Cola, Kinder, Lindt, Ferrero (Nutella), Baci perugina sur le site ? Comme la publicité pour ces marques s’accompagne toujours (en France du moins) de messages sanitaires du style « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière », les consommateurs qui culpabilisent peuvent aller suer à grosses gouttes dans les espaces sport vitrés dédiés.

La déception française

expo universelleCes petites incartades mises de côté, il faut reconnaître les efforts faits en matière de tri sélectif avec une Italie du Nord très en avance sur le sujet, des espaces totalement accessibles aux personnes à mobilité réduite, sans compter le séduisant aspect dépaysant de l’Expo. Ce n’est pas tous les jours qu’un Haut-Alpin peut, en une seule journée, goûter aux saveurs iraniennes, indonésiennes, chiliennes, ou même boire l’eau de mer désalinisée par le Koweït. L’inventivité, elle aussi, est omniprésente… A part peut-être sur le pavillon français d’une incroyable fadeur lorsqu’on le compare aux autres. Une déambulation au coeur d’un potager français précède le passage au sein du bâtiment à ossature bois. C’est du côté du plafond voûté qu’il faut regarder, d’où pendent casseroles, poissons et autres bouteilles. Les fromages, eux, se nichent entre les lattes de bois. Les produits de la région Rhône-Alpes sont bien représentés. Et pour cause, il s’agit de la seule région partenaire…

Encore mieux de nuit

Difficile de ne pas se rappeler que le pays hôte cette année est l’Italie, qui occupe deux allées entières plus une autre où cohabitent côte à côte des restaurants de toutes les régions de la botte. Un conseil : sur le pavillon italien, c’est encore mieux de s’y rendre la nuit tombée où l’Arbre de la vie se pare de ses plus belles couleurs dans une symphonie de lumières, de jets d’eau et de feu d’artifice. A moins que vous ne préfériez assister au spectacle de l’inimitable Cirque du soleil.

expo universelleAussi divertissante soit-elle, l’Expo ramène parfois à la triste réalité. La très jolie reproduction d’une pagode népalaise jure avec les images dévastatrices du récent séisme postées sur un panneau à l’entrée du pavillon resté inachevé. Un peu plus haut, à côté d’un artiste népalais dont les dessins porteraient bonheur, se trouve une urne dans laquelle les visiteurs sont invités à glisser un billet en guise de solidarité.

Pour retrouver le sourire, non loin du Népal, se trouve le Brésil et sa très originale attraction qui consiste à marcher sur un maillage de cordes suspendu au-dessus d’un jardin tropical. Plus proche de l’entrée, les Japonais présentent une oeuvre technologique poétique à travers des jeux de projection.

Comme tout est éphémère en ce monde, cette gigantesque installation (à l’exception du pavillon italien) sera entièrement démontée à partir du 30 novembre.

En pratique
L’Exposition universelle est ouverte tous les jours jusqu’au 31 octobre, de 10 h à 23 h. Tarifs du billet individuel : entre 27 et 39€, réduit pour les groupes, les familles, les seniors. Quatre parkings, reliés par des navettes, sont disponibles au tarif de 12,50€ la journée.
Réservation en ligne possible

Carrétour voyages, à Gap, propose des week-ends à l’Expo universelle avec l’hébergement et le billet pour deux jours inclus. Il reste encore des places pour celui des 3 et 4 octobre. Tél. 04 92 56 59 59.

 

[sam_ad id= »17″ codes= »true »] [sam_ad id= »17″ codes= »true »]


+ Sur le même sujet...