Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Discothèque

Gap : vaste opération de contrôles dans plusieurs discothèques du Gapençais

Une série de contrôles a été menée la semaine dernière, dans la nuit de vendredi à samedi, dans plusieurs discothèques et établissements de nuit de Gap (Le Final, le Rendez-vous et l’Atelier), sur réquisition du procureur de la République. Policiers du commissariat de Gap et de la Paf (police aux frontières) de Montgenèvre, douaniers, contrôleurs des impôts, contrôleurs de l’Urssaf et un maître chien de la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence ont effectué des contrôles du personnel, mais aussi de clients aux abords du Final.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Selon un témoin, les policiers ont fait arrêter la musique et augmenter l’éclairage, tandis que les issues étaient bloquées temporairement. Les documents administratifs et les contrats de travail du personnel et des portiers ont été vérifiés. Devant les établissements, des contrôles ont également été opérés par les douanes et la police aux frontières. Chaque contrôle a duré une trentaine de minutes, avant de laisser place à la fête.

Selon nos informations, des suspicions de travail dissimulé sont en cours de vérification concernant deux des employés d’un établissement de nuit contrôlé. Le parquet de Gap indique qu’une procédure judiciaire est diligentée [mise à jour de l’article le 1er juin]. Parallèlement, des stupéfiants (1 g de cocaïne et 10 g de résine de cannabis) ont été saisis à l’extérieur du « Final ». Un ressortissant afghan, en situation irrégulière sur le territoire français, a également été contrôlé par la Paf.

(Photo d’illustration)


+ Sur le même sujet...