Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Conseil départemental

Département : des actions pour la transition énergétique au loyer de Cerbiotech

La session du conseil départemental a été particulièrement consensuelle, ce mardi matin à Gap. Pour preuve, sur les 18 délibérations à l’ordre du jour, 17 ont été adoptées à l’unanimité, une seule suscitant des votes défavorables de l’opposition.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

C’est le loyer de Cerbiotech, association de recherche devenue entreprise connue pour sa production atypique de palmiers dattiers, qui est à l’origine de ces divergences. Cette structure est en effet hébergée dans des locaux et sur des terrains du Département route de Veynes à Gap pour un loyer de 25.000€ par an, qu’elle n’est pas en mesure de payer. L’exécutif a donc proposé au conseil départemental de consentir un loyer de 12.000€ pour 2014 « à titre exceptionnel ».

"Après avoir coûté beaucoup d'argent au Département, Cerbiotech nous en rapporte un peu", a observé Jean-Marie Bernard.
« Après avoir coûté beaucoup d’argent au Département, Cerbiotech nous en rapporte un peu », a observé Jean-Marie Bernard.

Gérard Fromm (PS) est monté au créneau pour dénoncer cela : « Dans les années 2000, le Département s’est pris d’amour pour cette recherche appliquée », a rappelé le maire de Briançon. « Cette recherche nous a coûté je ne sais combien. En 2007-2008, on nous a demandé d’investir encore pour agrandir les serres après les visites d’émirs qui devaient être prometteuses. Je crois que nous sommes à la limite d’une opération malhonnête pour le Département, qui a suffisamment donné. Il y a eu un coup de séduction à une époque, mais il faut être lucide. Est-ce que cette société est viable? »

Tout en soulignant « l’intérêt de revenir un peu à l’histoire pour mieux comprendre les choses, en particulier pour nos nouveaux collègues », le président Jean-Marie Bernard a relevé que, « après avoir coûté beaucoup d’argent au Département, aujourd’hui, Cerbiotech nous en rapporte un peu avec son loyer. Il ne vous a pas échappé que nous délibérons sur le loyer de 2014 et que nous sommes en 2015. Nous aurons donc ce débat pour la suite. » Quatre élus de l’opposition ont voté contre et trois se sont abstenus, tandis que la majorité entérinait cette baisse exceptionnelle.

« Territoire à énergie positive » : 500.000€ pour quatre actions en 2015

Le Département des Hautes-Alpes a été retenu par le ministère de l’Ecologie pour l’appel à initiatives « 200 territoires à énergie positive pour la croissance verte ». Il pourra ainsi bénéficier de 500.000€ de crédits pour des actions concernant la rénovation énergétique des bâtiments, la maîtrise de la demande en électricité, le développement des énergies renouvelables ou des transports bas carbone. Marc Viossat, vice-président en charge des ressources naturelles, de l’énergie, du climat et des déchets, a souligné que la production d’énergies renouvelables représentait 62% de la consommation des Hautes-Alpes et que l’objectif est « d’arriver à 100% en 2050 ».

D’ici là, « des actions très concrètes vont être réalisées cette année », a annoncé M. Viossat :

  • L’éclairage de trois tunnels va être rénové pour être plus économe ;
  • Trois maisons techniques vont subir des travaux d’isolation et de chauffage ;
  • Un pôle multimodal va voir le jour à Pont-du-Fossé ;
  • Huit à dix véhicules électriques supplémentaires seront achetés d’ici la fin 2015 par le Département, qui en utilise déjà six à ce jour.
Des bourses pour les étudiants en médecine qui viennent suivre leur stage dans les Hautes-Alpes

Le Département a renouvelé son dispositif en faveur de la lutte contre la désertification médicale, qui consiste à attribuer des bourses à des étudiants en médecine qui viennent suivre un ou deux stages chez des généralistes des Hautes-Alpes. En 2013, quatorze étudiants ont perçu un total de 16.000€ de bourses (1000€ pour un premier stage, 2000€ pour un second). 25 en ont bénéficié en 2014 pour un total de 29.000€.


+ Sur le même sujet...