Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
communauté de Saint-Jean

Un religieux, qui avait agressé deux fillettes à Notre-Dame du Laus, condamné à 8 ans de prison

28 Mai 2015 - 23:08

Jean-Dominique Lefèvre, religieux de la communauté de Saint-Jean (les « petits gris »), a été condamné ce jeudi à huit ans de prison par la cour d’assises de Saône-et-Loire. Il était jugé pour des agressions sexuelles et des viols sur cinq fillettes et une adulte de 33 ans, psychologiquement fragile (qui s’est suicidée) entre 1991 et 1999. En 1997, il avait agressé deux fillettes à Notre-Dame du Laus, où la communauté avait été implantée par l’évêque de l’époque, Mgr Lagrange. Le procureur général avait requis une peine de quatorze ans de réclusion criminelle contre lui.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Jean-Dominique Lefèvre, 66 ans, avait agressé ses victimes en France et en Roumanie. Après un long séjour en Roumanie, le religieux était revenu en 1997 à Rimont (Saône-et-Loire), où est installée la maison mère de la communauté, puis à Notre-Dame du Laus, où il s’était livré à plusieurs agressions. Au point que ses supérieurs l’avaient contraint, en 1998, à une « période de désert » dans un ermitage de Châteaufort, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Un « désert » relatif puisque, durant l’été 1998, il célèbre un mariage au cours duquel il agresse une fillette. Il récidivera en janvier 1999 lors d’un goûter dans une famille à La Motte-du-Caire.

Tout au long du procès d’assises, qui s’est ouvert le 21 mai, le religieux n’a cessé de demander pardon pour ses « pulsions », tout en niant les viols dont il était accusé pour ne reconnaître que des attouchements sexuels.

(Photo d’illustration)


+ Sur le même sujet...