Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
CCIR FROTSI

Tourisme : CCI de région et offices de tourisme mutualisent leurs moyens pour les professionnels

2 Juin 2015 - 23:17

Une convention entre la Chambre de commerce et d’industrie de Région (CCIR) et la Fédération régionale des offices de tourisme et syndicats d’initiative (FROTSI) a été signée, ce mardi à Sainte-Maxime (Var), par les présidents des deux structures, Maurice Brun et Christian Mourisard. L’objectif est d’optimiser l’accompagnement proposé aux professionnels du tourisme sur tout le territoire régional.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Pour ce faire, les deux parties s’engagent à renforcer leur travail conjoint, en amont, sur des projets communs et des thèmes essentiels au développement du tourisme et à la compétitivité des acteurs de la filière ; à assurer le suivi des actions menées en analysant les retombées économiques ; à valoriser auprès des professionnels les divers dispositifs déployés en leur faveur sur des leviers de performance (qualité, RSE, innovation, compétences, numérique…).

« La mutualisation de nos actions poursuit l’objectif d’une coordination toujours plus efficace de l’accompagnement des professionnels du tourisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur, souligne Maurice Brun, président de la CCIR. Outre le fait que cette signature s’inscrit dans la dynamique nationale de réduction des dépenses publiques, j’y vois une prise de conscience partagée de l’importance d’avoir une approche de plus en plus qualitative de notre économie touristique. » Bernard Jaussaud, vice-président de la Région et président du Comité régional du tourisme, a d’ailleurs souligné l’intérêt de cette démarche commune.

Parmi les dispositifs mis en oeuvre figure « Qualité Tourisme », qui concerne à ce jour 761 professionnels. Ils affichent ainsi leur exigence en termes d’accueil et de service. Pour la sensibilisation au e-tourisme, 460 diagnostics ont été réalisés par les conseillers CCI.

Un important volet du partenariat entre la CCIR et la FROTSI porte sur le programme de formation « Client plus » (aider à développer l’estime de soi des salariés d’établissements touristiques) et sur la maîtrise des langues par tous les acteurs en contact, à un moment donné, avec une clientèle touristique (du chauffeur de bus ou de taxi au centre de loisirs, en passant par le marchand de journaux, le musée, le centre médical…).

Plusieurs directeurs d’offices de tourisme des Hautes-Alpes étaient présents lors de cette signature de convention, qui s’est déroulée à l’issue de l’assemblée générale de la FROTSI à Sainte-Maxime.


+ Sur le même sujet...