Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Bernard Morel (2)

Veynes : la Région à la rencontre de trois entreprises innovantes

10 Juin 2015 - 22:08

Bernard Morel, vice-président de la Région chargé du développement économique, a passé son après-midi de mardi à Veynes, à l’invitation de la conseillère régionale et ancienne maire, Christine Nivou. Il y a visité trois entreprises innovantes : la Scierie des Alpes du Sud, à la zone du Boutariq, qui illustre bien les perspectives que peut offrir la filière bois dans les Hautes-Alpes ; CGR, qui exporte ses ressorts de petit diamètre dans le monde entier depuis Veynes ; Fibralp, qui réalise des produits isolants à base de chanvre. Le président du Département, Jean-Marie Bernard, était également présent, en sa qualité de président de la communauté de communes, avec son vice-président chargé de l’Economie, Marc Ventre, ainsi que Fabien Harel, directeur du comité d’expansion 05.

Cette visite a également été l’occasion d’évoquer certaines perspectives de développement et le soutien que peut y accorder la Région. A la Scierie des Alpes du Sud, M. Morel est ainsi revenu sur le projet de dirigeables « nouvelle génération » mis en oeuvre à Istres dans le cadre du pôle Pegase : « En lien avec l’ONF, ce nouveau moyen de transport pourra servir pour le bois. » Dans le cas de CGR, qui souhaite de longue date quitter ses locaux historiques devenus inadaptés, la communauté de communes Buëch-Dévoluy va réaliser un atelier-relais. M. Morel s’est engagé à ce que le conseil régional vote son aide financière pour ce projet à sa prochaine session du 26 juin. Enfin, pour ce qui concerne Fibralp, l’enjeu est de structurer localement la filière du chanvre. La production agricole existe, les débouchés également avec les panneaux d’isolation réalisés dans une partie de l’ancienne rotonde SNCF de Veynes, mais il manque la partie intermédiaire de défibrage. De ce fait, Fibralp doit s’approvisionner en Franche-Comté. Le comité d’expansion travaille sur ce projet, que la Région devrait soutenir.

« Depuis six ans, je consacre un jour par mois à la visite d’entreprises », explique M. Morel. « Je suis ravi de voir qu’on peut relancer des activités productives et industrielles dans cette région. Il faut arrêter de ne soutenir que le tourisme et le tertiaire. »

(Notre photo : Bernard Morel visite l’usine Fibralp, aux côtés de Christine Nivou, Jean-Marie Bernard et Marc Ventre)


+ Sur le même sujet...