Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
tony allen

Théâtre La Passerelle : un avant-goût de la saison 2015-2016

19 Juin 2015 - 15:32

La présentation de la saison 2015-2016 du théâtre La Passerelle aura lieu samedi 20 juin, à 18 h. L’e-media 05 peut déjà vous dévoiler quelques rendez-vous.

Le très célèbre batteur nigérian Tony Allen ouvrira la saison mardi 6 octobre, à 20h30. Le directeur de La Passerelle Philippe Ariagno le décrit comme « le père de l’afrobeat qu’il a hybridé avec le jazz, le funk et la pop. Il a la réputation de jouer de la batterie comme un orchestre ». Tarif grenat.

Hip-hop et magie numérique vendredi 29 et samedi 30 janvier, à 20h30. Mourad Merzouki, Adrien M. et Claire B. présentent « Pixel ». Huit danseurs et trois circassiens dans un décor virtuel imaginé par des experts en numérique. « Sublime, féérique », selon Philippe Ariagno. A voir en famille dès 8 ans. Tarif pourpre.

Du Molière décapant avec « Le Misanthrope », par le collectif Kobal’t, mardi 1er et mercredi 2 décembre, à 19 h, mis en scène par une bande de trentenaires. « Il parlent en alexandrins qui claquent », précise le directeur de la scène nationale. « Ils remplacent les mots datés par des mots d’aujourd’hui », précise la secrétaire générale de La Passerelle Sonia Kechichian. La pièce fait surgir « le refus du compromis et de l’hypocrisie ». Tarif grenat.

Avec « Looking for Alceste » de et avec Nicolas Bonneau, « Le Misanthropre » prend une tout autre tournure, politique. « Nicolas Bonneau a enquêté dans l’œuvre de Molière pour voir comment le texte résonne en chacun de nous, résume Philippe Ariagno. Ici, le personnage ne trouve pas sa place et se retire dans un lieu où il est seul face à lui-même pour dire non au monde. » Le spectacle est accompagné par une musicienne chanteuse qui distille une « pop baroque » pour reprendre les termes de Sonia Kechichian. Mardi 29, mercredi 30 et jeudi 31 mars, à 19 h. Tarif grenat.

Comédie documentée lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 décembre, à 19 h, à l’Usine Badin. « TINA », qui signifie there is no alternative (il n’y a pas d’alternative), fait comprendre la crise des subprimes de 2008. « C’est très drôle », commente M. Ariagno. Un vrai travail de documentation et des entretiens avec des économistes ont sous-tendu la conception du spectacle mis en scène par Sébastien Valignat. Tarif amande.

Retrouvez l’intégralité de la programmation 2015-2016 sur L’e-media 05 après la présentation publique de ce samedi.

La Passerelle propose divers abonnements (individuel, famille, groupe, jeune, découverte jeune) et un pass liberté qui donne droit à des réductions. Tarif amande : de 8 à 15€ le spectacle ; grenat : de 12 à 22€ ; pourpre : de 15 à 30€. Achat des billets et abonnements sur place, boulevard Pompidou à Gap, ou sur internet : www.theatre-la-passerelle.eu


+ Sur le même sujet...