Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Castaner en campagne

Régionales : Christophe Castaner (PS) bat la campagne et croit encore au rassemblement

22 Juin 2015 - 20:03

Christophe Castaner a compris ce que signifiait battre la campagne. La tête de liste du PS aux élections régionales a sillonné le sud des Hautes-Alpes ce lundi et compte bien revenir plusieurs fois dans le département jusqu’au scrutin de décembre prochain. Le député-maire de Forcalquier mise sur une campagne de terrain pour remporter ces élections, alors qu’il est moins médiatique que ses deux principaux concurrents, Christian Estrosi (Les Républicains) et Marion Maréchal-Le Pen (FN). « On ne fait pas une élection de star, oppose M. Castaner. Je prends l’exemple de Philippe Kemel, qui a porté un projet de terrain et qui a été élu député du Pas-de-Calais face à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Je suis le seul à incarner la région, à faire des visites. L’une fait des discours nationaux, l’autre parle de lui. Si l’on en fait une élection régionale, je bénéficie des forces du bilan de Michel Vauzelle et de ce que je représente ici. »

Ici justement, Christophe Castaner peut se targuer d’être en quelque sorte le local de l’étape et d’être bien placé pour comprendre les problématiques des territoires ruraux et de montagne. Le candidat et quelques colistiers (la tête de liste dans les Hautes-Alpes Christophe Pierrel, la conseillère régionale Christine Nivou, Didier Steinville et Pascale Boyer) ont passé un peu plus d’une heure à l’Esat (établissement et service d’aide par le travail) La Source, à Gap. L’occasion pour les dirigeants de l’association d’interpeller le candidat au sujet du manque de moyens financiers de ce genre d’établissement et du manque de places puisque 63 personnes inadaptées figurent sur une liste d’attente !

L’Esat emploie 150 ouvriers à Gap. 60% du budget de fonctionnement de La Source proviennent directement du produit du travail de ces employés handicapés et les 40% restants sont financés par l’Agence régionale de santé. 40% du chiffre d’affaires de l’Esat est le résultat de la sous-traitance pour le compte d’entreprises spécialisées dans les cosmétiques comme L’Occitane, Melvita, Durance, le Couvent des Minimes ; 35% résultent de l’activité espaces verts pour EDF, ERDF, France Télécom, le canal de la Durance et la Ville de Gap (entretien du parc de Charance). « Le travail est un formidable moyen d’intégration. Je ne veux pas que le CAT (centre d’aide par le travail, ancien nom de l’Esat) soit un ghetto. Les ouvriers ne sont pas enfermés. C’est comme ça que l’on change le regard sur le handicap. Ici, on prouve qu’ils sont capables. C’est un plaisir de travailler avec eux. Ils sont plus motivés que la moyenne des salariés », estime Pierre Zarev, directeur des CAT de l’Adapei.

Tout ce travail, cette qualité et cette confiance des entreprises commanditaires, Christophe Castaner et ses colistiers ont pu la constater en visitant quelques ateliers de pliage, de fabrication et de conditionnement de cosmétiques. La Source fabrique 2 millions de concrètes de parfum par an (parfum à l’état solide sous forme de baume), 230.000 bougies, 1,5 million de sachets parfumés et est en capacité de produire 2 millions de flacons d’huiles essentielles.

Europe Ecologie-Les Verts : « Rien ne justifie que nous partions séparés », estime Castaner

Après s’être rendus dans le Valgaudemar et avant de reprendre la route en direction du Buëch, les candidats ont assisté à une pause karaoké au sein de l’Esat, mais n’ont pas souhaité pousser la chansonnette. Peur de se retrouver sur les réseaux sociaux sans doute… Peut-être Christophe Castaner chanterait-il la sérénade à Europe Ecologie-Les Verts qui a annoncé sa décision de créer une liste des partis de gauche… sans le PS. « Je reste dans l’invitation et l’encouragement, indique le candidat socialiste. Rien ne justifie que nous partions séparés. Je crois que nos électeurs ne comprendraient pas. On doit organiser le rassemblement. Si ce n’est pas avec des partis, ce sera avec des personnes, des citoyens. » Rien ne vaut la méthode Coué…


+ Sur le même sujet...