Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
conseil régional

Tunnel du Chambon : la Région débloque des aides d’urgence pour les entreprises

26 Juin 2015 - 15:05

A la suite de la fermeture du tunnel du Chambon et de la RD 1091, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a approuvé ce vendredi une série de mesures de solidarité dans le cadre d’une procédure exceptionnelle d’urgence. Ce dispositif a été adopté à l’unanimité. «Face à une telle situation, la Région s’engage et prend toutes les mesures nécessaires permettant de maintenir les activités économiques et d’aider la population dans ses déplacements. Il en va de la solidarité régionale» a indiqué Michel Vauzelle, le président de la Région.

Quatre mesures ont été adoptées :

  • Une enveloppe de 200.000 € d’aide directe pour les entreprises en déficit d’activité, gérée par la CCI 05, qui pourra être abondée à une prochaine séance plénière ;
  • La mobilisation du fonds régional de garantie des prêts (jusqu’à 70 %) ;
  • Le dispositif JEREMIE pour garantir jusqu’à 80 % les prêts en besoin matériels des entreprises du BTP et du tourisme ;
  • La prime régionale pour le maintien de l’emploi, subvention plafonnée à 200.000 € par entité, pour les entreprises faisant face à des difficultés conjoncturelles.

Par ailleurs, la Région abonde de 300.000 € le budget des transports pour maintenir la liaison par autocar Briançon-Grenoble (LER 35) via le tunnel du Fréjus.

Enfin, le conseil régional a approuvé le principe d’un cofinancement avec l’État de l’étude de sécurisation de l’axe Grenoble-Briançon. Christine Nivou a été déléguée par Michel Vauzelle pour participer au groupe de suivi.

Chantal Eyméoud, conseillère régionale d’opposition (UDI), s’est félicitée de ces mesures de soutien financier, mais a regretté que cette décision « n’acte pas suffisamment l’importance de la route du col du Lautaret pour la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, au-delà de la seule participation aux acteurs locaux à l’étude qui va être lancée qui sont aujourd’hui évidemment urgents et cruciales. Je souhaite un rapprochement des deux Régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur pour renforcer l’action des deux départements de l’Isère et des Hautes-Alpes, mais aussi que l’Etat fasse preuve d’une grande solidarité à l’égard de cet itinéraire mythique au pied de la Meije. »

Michel Vauzelle en a d’ailleurs appelé «à la solidarité nationale et à l’intervention de l’Etat, afin de mettre notamment en place une exonération temporaire de péage du tunnel de Fréjus, ainsi qu’une procédure de catastrophe naturelle». Le président de la Région a adressé un courrier en ce sens à la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, ce mercredi.

Bernard Jaussaud, vice-président (PS) de la Région, en a profité pour rappeler que « cet itinéraire est une ancienne route nationale qui a été transmise au Département par le gouvernement Raffarin » alors que les infrastructures n’avaient pas été mises à niveau. Jean-Yves Petit (EELV) s’est félicité des mesures en faveur des entreprises et des agriculteurs, mais a aussi appelé à un geste de l’Etat en faveur des particuliers, « qui ont dû engager des dépenses supplémentaires pour leurs déplacements, notamment lorsqu’ils ont dû emprunter le tunnel du Fréjus ».


+ Sur le même sujet...